L’un des plus grands exercices militaires en Afrique, « African Lion », est revu à la baisse à cause des craintes liées à la propagation du coronavirus, a déclaré mardi le Commandement américain pour l’Afrique (Africom).

L’African Lion, qui devait débuter le 23 mars au Maroc, ne comprendra désormais que des activités qui ne nécessitent pas de loger les troupes dans la promiscuité, a affirmé Africom cité par le site « stripes.com ».

« La sécurité et la protection de toutes nos forces – américaines et des pays partenaires – est une priorité », a assuré le général Stephen J. Townsend d’Africom dans un communiqué, ajoutant que « la modification de l’exercice améliore la préparation tout en minimisant les risques pour protéger les forces américaines et partenaires », a-t-il dit.

+ African Lion est un exercice régulier qui se déroule au Maroc depuis des années +

Toutefois, les parties académiques de cet exercice auquel participent les forces américaines, marocaines, sénégalaises et tunisiennes, qui ont déjà commencé, se poursuivront, a indiqué la même source.

La décision de réduire la portée de l’exercice a été prise en coordination avec les dirigeants militaires et gouvernementaux du pays hôte après avoir suivi l’évolution de la propagation du virus pendant plusieurs semaines, a précisé Africom.

L’annonce de la réduction de la taille d’African Lion intervient moins d’une semaine après que le commandement des États-Unis pour l’Europe ait interrompu un exercice majeur de défense antimissile en Israël pour les mêmes raisons.

Cependant le commandement américain pour l’Europe (USAREUR) affirme que son plus grand exercice en 25 ans – Defender Europe 20 – se poursuit comme prévu, même si son commandant le lieutenant-général Christopher Cavoli travaille à distance après avoir été potentiellement exposé au virus lors d’une conférence.

African Lion est un exercice régulier qui se déroule au Maroc depuis des années. Si habituellement, il était dirigé par le corps des Marines, il a été transféré cette année à l’armée de terre.

Pour le général major Roger Cloutier, commandant général de l’armée américaine en Afrique, l’exercice représente toujours un intérêt bien que sa portée ait été réduite.

Selon Africom, la planification du prochain African Lion pour l’année prochaine est déjà en cours de préparation.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.