Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi:

Le Matin :

• Les États insulaires du Pacifique rendent hommage au leadership de SM le Roi en faveur de la coopération Sud-Sud. Les Etats insulaires du Pacifique (EIP) ont rendu hommage, jeudi à Laâyoune, à la « vision exceptionnelle » de SM le Roi Mohammed VI et à Son « leadership » en faveur du renforcement de la coopération Sud-Sud. « Nous saluons vivement le leadership de SM le Roi qui a été toujours un fervent défenseur de la coopération Sud-Sud (…). Sa vision exceptionnelle nous offre cette plateforme de partenariat et nous permet d’être ici aujourd’hui », a indiqué le Premier ministre du Royaume du Tonga, Pohiva Tuionetoa, qui s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture officielle du 3ème Forum Maroc-EIP (26-28 février). Dans une allocution au nom des délégations des EIP participant à cet événement diplomatique phare, M. Tuionetoa a également mis en avant le « rôle de premier plan » joué par le Maroc dans la question de la lutte contre les changements climatiques, se félicitant des engagements pris par Rabat à l’égard de la région du Pacifique, notamment au cours de la COP 22 à Marrakech, qui a été « un grand succès ».

• Le peuple marocain célèbre le 13ème anniversaire de SAR la Princesse Lalla Khadija. La Famille Royale et le peuple marocain tout entier célèbrent, vendredi, dans la joie et le bonheur, le treizième anniversaire de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Khadija, un heureux événement qui réitère, une fois de plus, l’attachement et la pleine cohésion des différentes composantes de la Nation marocaine avec le Glorieux Trône alaouite. Cet anniversaire vient rappeler les moments de fête que les Marocains ont vécus en ce jour béni du 28 février 2007, à l’annonce, par le ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie, de la naissance de SAR la Princesse Lalla Khadija, dont la venue au monde a illuminé la Maison Royale. Les manifestations de joie et de réjouissance ont fusé de partout à l’annonce de la naissance de SAR la Princesse Lalla Khadija, deuxième enfant de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, après SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan.

L’Economiste :

• Délais de paiement: les accords dérogatoires réactivés. Les organisations professionnelles pourraient conclure des accords dérogatoires en matière de délais de paiement. La mesure est prévue dans le projet de loi examiné jeudi 27 février au Conseil de gouvernement. Le texte fixe au 31 décembre 2023 la période transitoire pour signer ces conventions. Le retour au délai légal devrait s’effectuer de manière progressive. Ce sursis ne peut être accordé que sous certaines conditions. La première n’est autre que la motivation du dépassement du délai légal pour des raisons économiques objectives et spécifiques au secteur. La deuxième condition fixe les mesures que la convention doit prévoir. Il s’agit notamment de la réduction progressive du délai dérogatoire et l’application d’une indemnité de retard en cas de non respect de ce délai.

• Impôts: Premier cessez-le-feu. Amorcées il y a déjà quelques semaines, les discussions entre la Direction générale des impôts (DGI) et l’Ordre des architectes ont débouché, hier jeudi 27 février, sur la signature entre les deux parties de la première convention relative à la déclaration rectificative. Le principe consiste à déposer une déclaration rectificative au titre des exercices 2016 à 2018 en tenant compte des données en possession de l’administration fiscale relatives au niveau de résultat de chaque contribuable, de l’importance de son activité et de sa contribution fiscale. L’impôt dû sera donc calculé sur la base des seuils de chiffres d’affaires en fonction des résultats déclarés et de la contribution fiscale des architectes.

Aujourd’hui le Maroc :

• “Forêts du Maroc 2020-2030” table sur une gestion inclusive. Les contours de la stratégie forestière, lancée par le Souverain le 13 février, ont été détaillés aux principaux acteurs de cet écosystème. Une grande réunion a eu lieu à Skhirat durant laquelle Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a échangé avec les responsables centraux, régionaux et provinciaux du département des eaux et forêts autour des prochaines étapes de mise en oeuvre de la nouvelle stratégie du secteur. La finalité étant de rendre le secteur plus compétitif et durable à travers un modèle de gestion inclusif et créateur de richesses, et ce en plaçant les populations usagères au coeur de la gestion des forêts.

• Sécurité routière: la nouvelle agence, NARSA, trace son itinéraire. L’Agence nationale de sécurité routière s’attellera à améliorer les indicateurs de la sécurité routière. Celle-ci, qui a pris officiellement ses fonctions le 1er janvier 2020 en remplacement du Comité national de prévention des accident de la circulation (CNPAC) a tenu mercredi 26 février son premier conseil d’administration. Son nouveau plan d’action ambitieux s’articule autour de plusieurs axes dont la mise en place de mécanismes de bonne gouvernance; le déploiement de ses structures au niveau central, régional et local, le développement des systèmes d’information. L’investissement dans les générations futures à travers les programmes d’éducation routière constitue une priorité pour l’Agence.

L’Opinion :

• Appui aux TPME: Les assureurs apportent leur pièce à l’édifice. L’architecture afférente au Programme Intégré d’Appui au Financement de l’Entreprise a été complétée par un nouvel édifice : la signature, toute récente, d’une convention marquant une forte baisse des primes d’assurance «décès/invalidité emprunteur». En vertue de cette convention, signée par le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, le Wali de Bank Al-Maghrib, le Président de l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale, le Président de la Fédération Marocaine des Sociétés d’Assurances et de Réassurance et le Groupement Professionnel des Banques du Maroc, le secteur des assurances, met en place un dispositif permettant aux bénéficiaires du programme “INTELAKA” de souscrire des contrats d’assurances “Décès/ Invalidité totale-Emprunteur” à des taux très préférentiels.

• L’ASMEX pour un modèle d’exportation Made in Morocco. La Commission spéciale pour le modèle de développement (CSMD) a tenu une réunion avec les représentants de l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX) pour avoir leur vision du nouveau modèle du développement. Lors de cette rencontre, le président de l’ASMEX , Hassan Sentissi, a appelé à “examiner nos avantages compétitifs, nos atouts géopolitiques, notre patrimoine immatériel, pour en dégager un produit, un service et un marché naturel “Made in Morocco”. Sentissi n’a pas manqué de rappeler que «le Maroc ne s’est jamais doté d’une stratégie pour le développement et la promotion des exportations». Et d’ajouter que «l’exportation a toujours joué un rôle vital dans l’économie nationale».

Libération :

• Le Coronavirus plombe l’économie. Plusieurs commerçants de Casablanca subiront, à court ou moyen terme, selon les stocks encore disponibles, l’arrêt des exportations chinoises causé par le gel des activités portuaires dans l’empire du Milieu, à cause des mesures prises afin d’endiguer l’avancée du Coronavirus. A l’exception des unités de production de masques sanitaires qui tournent à plein régime, nombre de commerçants dont les activités sont basées sur les produits importés de Chine se trouvent aujourd’hui dans une situation délicate, ne sachant plus sur quel pied danser et encore moins de quoi l’avenir sera fait, avec des stocks de produits qui seront écoulés, selon les prévisions les plus optimistes dans trois mois. Cette situation rappelle la place prépondérante acquise au fil du temps, par le secteur informel au Maroc, qui est de toute évidence le premier impacté.

• Tenue à Laâyoune du 3ème Forum Maroc-Etats insulaires du Pacifique. Le 3ème Forum Maroc-Etats insulaires du Pacifique (EIP) s’est ouvert jeudi à Laâyoune sous le signe de la consolidation des liens de coopération, de la mise en œuvre des engagements pris dans ce sens, de l’unification des voix et de la promotion de la prospérité partagée. Cet important événement diplomatique a pour objectifs de faire le point sur l’état actuel et les perspectives d’avenir des relations entre le Royaume et les Etats insulaires du Pacifique et de mettre en avant les expériences réussies dans les domaines présentant un intérêt stratégique pour les pays de ce groupement. Il s’agit aussi d’identifier les priorités nationales et les axes d’une coopération Maroc-Etats insulaires du Pacifique pour le développement durable qui soient concrets, novateurs et réalisables.

Al Bayane :

• Sahara: Le Congrès des députés espagnol pour une « solution, juste, durable et mutuellement acceptable ». Le Congrès des députés espagnol (chambre basse du Parlement) a adopté, mardi, à l’unanimité une motion plaidant pour une « solution, juste, durable et mutuellement acceptable » à la question du Sahara. La motion, adoptée par tous les groupes parlementaires représentés au Congrès des députés, appelle également le gouvernement espagnol à « continuer à promouvoir le processus de dialogue établi au sein de l’ONU » entre les parties pour parvenir à une « solution, juste, durable et mutuellement acceptable » à la question du Sahara. Les partis politiques espagnols soulignent que cette solution doit s’inscrire dans le cadre « des résolutions successives de l’ONU ».

• Bergame: l’ambassade du Maroc réagit à un questionnaire “controversé” sur les Marocains. L’ambassade du Maroc à Rome a exprimé son « ferme rejet » d’un questionnaire soumis par un établissement de l’enseignement secondaire à Bergame, dans le nord de l’Italie, aux étudiants, et qui comprend des affirmations et des stéréotypes tendancieux sur les ressortissants marocains établis dans ce pays. Dans un communiqué, l’ambassade dit avoir « appris avec étonnement la malencontreuse initiative du questionnaire soumis par l’établissement «Istituto d’Istruzione Superiore Statale Andrea Fantoni, di Clusone » à Bergame aux étudiants, et qui comprend des affirmations et des stéréotypes tendancieux sur les ressortissants marocains établis en Italie ». « L’ambassade exprime son ferme rejet de cet acte étrange à la société italienne dont les valeurs de tolérance, de convivialité et du vivre-ensemble constituent des principes fondamentaux », poursuit le communiqué.

Akhbar Al Yaoum :

• Confusion chez les agences de voyage après la suspension de la Omra. La décision des autorités saoudiennes de suspendre de la Omra a créé la confusion chez les agences de voyages marocaines qui s’apprêtaient à organiser de nombreux voyages pour l’accomplissement de ce rituel lors des prochaines vacances scolaires. La décision de l’Arabie Saoudite intervient dans un contexte de propagation du Coronavirus, en particulier après la détection de certains cas d’infection dans le Royaume Saoudien. Afin d’éviter la diffusion du virus, les autorités ont interdit l’accès des étranger au territoire saoudien et la suspension de délivrance des visas d’entrée. Les agences de voyages marocaines ont pris connaissance de cette décision à travers leurs agents en Arabie Saoudite, ce qui a provoqué un choque chez les pèlerins.

Al Massae :

• Coronavirus: Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Certains marchands, spécialisés dans le commerce des fournitures paramédicales, n’hésite pas à profiter de profiter de l’approche du Coronavirus du territoire national pour faire les affaires. En effet, ils ont racheté d’importantes quantités de masques de protection dans les pharmacies, dans le but de les revendre à des prix exorbitants. D’après le président de la Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc, Mohamed Hababi, à cause de ces pratiques qui relèvent du monopole, le marché national se trouve asséché. Ces marchands « se jouent de la vie des Marocains, eu égard au risque de propagation de ce virus », ajoute Hababi.

Al Ahdath Al Maghribia :

• Appel à simplifier les conditions de dépôt de pétitions. La Commission des pétition à la Chambre des représentants a demandé de revoir à la baisse le nombre exigé des signataires et les conditions que doivent remplir les pétitions et les recours, appelant à permettre de rectifier les erreurs de forme contenues dans les pétitions déposées au lieu de les rejeter. Insistant sur la nécessité d’approuver les pétitions électroniques, la Commission a recommandé la tenue de séances d’écoutes au profit des dépositaires de pétitions au lieu de recevoir celles-ci, « sèchement », à travers le bureau d’ordre ou le site web.

Al Alam :

19 jours de congés payés au Maroc en 2020. Le Maroc s’est classé, en 2020, deuxième pays arabe en termes de nombre de jours de congés payés derrière l’Egypte. Il s’agit de jours de congés payés hors vacances scolaires. Au cours de cette année, les Marocains auront droit à 19 jours de congés payés. La Tunisie est venu 3ème dans ce classement avec 14 jours de congés payés, suivie de l’Algérie avec 12 jours.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Colloque international à Fès sur l’attractivité régionale. L’Association des régions du Maroc et l’Organisation de Coopération économique et de développement organisent, les 5 et 6 mars 2020 à Fès, un colloque international sous le thème « L’attractivité régionale au service du développement durable ». Cet événement a pour objectif de lancer une réflexion sur l’attractivité régionale et promouvoir le rôle des régions dans la consolidation du développement territorial et provincial durable et global. Il s’agit d’instaurer un ensemble de pratiques et une plateforme d’échanges et de débats, qui réunira les autorités nationales et étrangères en plus des acteurs non gouvernementaux issus des pays membres et des pays partenaires de l’Organisation de Coopération économique et de développement, dont le Maroc.

Bayane Al Yaoum :

• Message verbal de Sa Majesté le Roi au Prince Héritier d’Arabie Saoudite. SAR le Prince Mohammed Ben Salmane, Prince Héritier du Royaume d’Arabie Saoudite, a reçu, mercredi à Riyad, le Conseiller de SM le Roi, M. Fouad Ali El Himma, qui lui a transmis un message verbal de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste. Lors de cette audience, qui s’est déroulée en présence également de M. Nasser Bourita, Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, le Conseiller de SM le Roi a transmis au Prince Héritier d’Arabie Saoudite les sentiments d’affection et de fraternité sincère que lui voue le Souverain. Il a également réaffirmé à Son Altesse Royale la ferme volonté de Sa Majesté le Roi de développer le partenariat distingué entre les deux pays dans tous les domaines, de consolider ses mécanismes et d’enrichir son contenu. À cette occasion, les discussions ont porté sur différentes questions régionales d’intérêt commun.

Rissalat Al Oumma :

• Bourita pour un partenariat pratique et solidaire avec les Etats Insulaires du Pacifique. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine, et des Marocains résidant à l’Etranger, M. Nasser Bourita, a souligné, jeudi, l’engagement du Maroc pour un partenariat pratique, solidaire et multiforme avec les Etats Insulaires du Pacifique, dans le cadre d’une coopération Sud-Sud agissante. Dans un discours, prononcé, en son nom, à l’ouverture de la 3è édition du Forum Maroc-Etats Insulaires du Pacifique (Laâyoune 26-28 février), par M. Mohcine Jazouli, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Étranger, M. Bourita a, dans ce contexte, rappelé que « l’engagement du Royaume du Maroc tire sa force de l’importance que donne Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’Assiste, à la coopération Sud-Sud », notant que cette dernière « a été, est et restera la pierre angulaire de la politique étrangère du Maroc, en tant que choix constant, visant la consolidation des relations avec les pays amis dans l’hémisphère sud, sur la base du lancement d’initiatives novatrices, dont l’objectif cardinal est la promotion de la solidarité mutuelle ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.