Controverse. La cour d’appel de Tanger a décidé de mettre en délibéré sa décision concernant la plainte des membres d’une famille contestant le montant des honoraires d’un avocat fixé par l’ordre des avocats de la ville et qui s’élèvent à plus de 1,3 milliards de centimes pour une affaire en première instance.

Selon le site arabophone Hespress.com, la décision de fixer ce montant à titre d’honoraires pour l’avocat de la défense de la famille Belachkar, qui ne l’avait désigné que pour certains dossiers en première instance seulement, n’a pas été prise par le bâtonnier du barreau de Tanger, Brahim Semlali, mais plutôt par l’un de ses adjoints.

La famille Belachkar a indiqué qu’elle s’est adressée à la cour d’appel de Tanger pour contester cette décision que seul le bâtonnier est habilité à prendre, se déclarant surpris que l’un des adjoints du bâtonnier ait fixé à 1,3 milliards de centimes les honoraires d’un de ses collègues dont l’intervention s’est limitée à quelques démarches procédurales en première instance.

Un expert juridique a indiqué que les honoraires des avocats dans tous les tribunaux marocains de première instance varient entre 5000 et 10000 dirhams, voire encore moins, pour chaque dossier.

Il a ajouté qu’en cas de différends sur les honoraires la loi stipule que le recours doit être introduit auprès de l’ordre des avocats, précisant que c’est au bâtonnier de trancher au cours du mois suivant la réception de la plainte, mais que la décision de ce dernier pourrait faire l’objet d’un rejet auprès de la Cour d’appel de la part de l’une ou l’autre des deux parties.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.