Le projet Safir, cofinancé par l’Union européenne, mettra en œuvre des actions d’appui à l’entrepreneuriat social innovant en faveur des jeunes des pays du Sud de la Méditerranée.

Ce projet sera déployé dès mars 2020 dans sept pays : Algérie, Maroc, Tunisie, Égypte, Palestine, Liban, Jordanie. Il s’adressera également à des ressortissants de Libye et de Syrie.

Safir est porté par un consortium de partenaires composé de l’Institut français, de l’Agence française de développement médias CFI, de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), des incubateurs tunisien et libanais Lab’ess et Pitchworthy, et de l’ONG Arab NGO Network for Development (ANND). Son budget s’élève à 6,25 millions d’euros sur quatre ans.

Safir est une prolongation en même temps qu’une profonde transformation du projet SafirLab lancé par l’Institut français et CFI en 2012 à la demande du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères. Il part du constat qu’un engagement citoyen durable des jeunes des pays du voisinage méridional est indissociable de leur inclusion économique et sociale. Il place donc au cœur de sa démarche la structuration d’un écosystème favorable au développement des projets des jeunes relevant de l’entrepreneuriat à impact social, culturel et environnemental. Il favorise à ce titre la participation citoyenne active des jeunes des pays considérés, en même temps que la réalisation des objectifs de développement durable dans la zone.

Le soutien méthodologique et financier apporté par Safir aux jeunes femmes et hommes porteurs de projets associatifs ou entrepreneuriaux s’articule avec une stratégie de consolidation des structures indispensables à leur accompagnement : incubateurs, établissements d’enseignement supérieur, organisations de la société civile, médias.

Dans le cadre de Safir, CFI accompagnera des jeunes souhaitant développer des projets dans le secteur des médias. À terme, 15 projets médias seront sélectionnés et bénéficieront d’un soutien financier.

Safir participe enfin à augmenter la mobilité régionale de l’ensemble des bénéficiaires et tend à intensifier le dialogue entre jeunes, autorités locales et décideurs à travers le soutien à des activités de plaidoyer. Une attention particulière est accordée à l’égalité femmes-hommes, aux jeunes marginalisés et aux projets situés hors des capitales.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.