Aux États-Unis, la principale agence fédérale américaine en matière de santé publique vient de lancer un avertissement : « il faut se préparer dès maintenant à une éventuelle propagation du coronavirus » car elle est presque inévitable.

« Finalement, nous nous attendons à ce que la maladie se propage aux États-Unis », a averti la Dre Nancy Messonnier, une des responsables des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des États-Unis, au cours d’une conférence de presse, selon le site électronique Radio Canada.

Et dans le même ordre d’idées, les autorités américaines ont dit ignorer si la propagation sera importante ou non, mais ont indiqué que « les Américains doivent être prêts à faire face à une perturbation importante de leur vie quotidienne« , précise la même source.

« Nous demandons au public américain de se préparer à la perspective d’une propagation de grande ampleur », a insisté la Dre Messonnier.

En raison de l’absence de vaccin ou de traitement pour le nouveau coronavirus, les communautés et les individus doivent se protéger par d’autres moyens, a souligné Dre Messonnier.

+ La mise au point d’un vaccin devrait prendre 18 mois +

Les établissements hospitaliers, les entreprises et les écoles ont été averti de prévoir dès maintenant des moyens de limiter l’effet du coronavirus lorsqu’il se répandra dans leur communauté, évoquant par exemple le télétravail et la fermeture d’écoles.

La multiplication rapide, ces derniers jours, de nouveaux cas à l’extérieur de la Chine continentale, berceau de l’épidémie, explique l’urgence exprimée dans les nouveaux avertissements officiels, a précisé la Dre Messonnier.

Il y a 79 331 cas confirmés de COVID-19 à travers le monde, dont l’immense majorité en Chine, mais le virus se propage rapidement avec des foyers de contamination importants à Hong Kong, en Iran, en Italie, au Japon, à Singapour, en Corée du Sud, à Taïwan et en Thaïlande.

Les États-Unis dénombrent pour leur part 57 cas de coronavirus; 43 des personnes touchées étaient des passagers du bateau de croisière Diamond Princess.

Le président Trump, en visite officielle en Inde, s’était fait rassurant. Le coronavirus est « très bien contrôlé aux États-Unis », a-t-il écrit sur Twitter.

« Je pense que c’est un problème qui va disparaître, nous sommes très près d’un vaccin », a-t-il aussi soutenu devant les médias.

Le président du comité sénatorial chargé d’étudier notamment les questions de santé, le républicain Lamar Alexander, a signalé au réseau CNN que la mise au point d’un vaccin devrait prendre 18 mois, ajoute la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.