La ville de Settat a enregistré, dimanche, deux cas de suicide, portant à 6 le nombre des personnes qui ont mis fin à leurs jours de différentes manières en trois jours dans cette ville et dans sa voisine de Berrechid, dans des circonstances indéterminées qui font encore l’objet d’enquêtes de la gendarmerie royale et de la police sous la supervision du parquet général compétent.

Selon le site arabophone Hespres.com, une jeune femme, « G. B. » la trentaine et mère d’enfants, qui vivaient dans le quartier de Maymouna de Settat, avait absorbé une substance toxique pour mettre fin à ses jours, avant d’être transférée dans une situation critique aux urgences et de rendre le dernier souffle au services des soins intensifs.

Dans un cas similaire, un quarantenaire a également pris une substance toxique et ingurgité de l’acide dans les environs de Sidi Hajjaj, près de Settat, après avoir été soupçonné de l’assassinat de sa femme dans la ville de Kénitra pour des raisons inconnues.

+ Enquête menée par la Gendarmerie royale +

Un autre individu, la quarantaine, qui souffrait de problèmes psychologiques, est décédée des suites de sa chute dans un puits dans la région d’Ouled Farès, près de Ben Ahmed, des sources de Hespress ont laissé entendre qu’il s’agit aussi d’un suicide.

Vendredi dernier, 3 autres personnes avaient mis fin à leur vie à Berrechid et Settat, dans des circonstances qui ont fait l’objet d’enquête menée par la Gendarmerie royale sous la supervision du parquet près la cour d’appel de Settat.

Il s’agit de « A. H. », un sexagénaire originaire des environs de Dar Chafi’i, dans le cercle d’Al-Burouj, qui a bu une substance toxique avant de rendre à l’âme dans le centre hospitalier Hassan II de Settat, et de « M. A. », né en 1971 dans les environs d’El Gara qui s’est pendu et dont le corps a été examiné par la Gendarmerie royale et un représentant de l’autorité locale avant d’être transféré vers la morgue de Settat.

Le même jour dans la soirée, un jeune homme, 32 ans, a été retrouvé sans vie une corde au cou dans la banlieue de Berrechid. La victime souffrait, selon certaines sources, de maladie mentale.

Les six corps ont été transférés vers la morgue sur instructions du parquet compétent afin d’être soumis à une autopsie pour déterminer les véritables causes des décès .

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.