Approche. M. Ahmed Abbadi, président de la Rabita Mohammadia des Oulémas, a estimé que les jeux électroniques qu’adorent les enfants, les adolescents et même les jeunes favorisent les recrutements opérés par les Daeshiens car ces jeux sont basés sur la philosophie de la violence, et le joueur doit utiliser des armes virtuelles pour passer d’un niveau à un autre niveau du jeu.

Intervenant lors de la journée académique organisée dans le cadre de la chaire académique Lalla Meryem pour les femmes et les enfants, Abbadi, dont les propos ont été relayés par le site arabophone Hespress.com, a ajouté que « les utilisateurs des jeux électroniques violents deviennent des personnes tendues et pourront devenir violentes », surtout en l’absence de contrôle des parents qui ont d’autres préoccupations.

Le chercheur a relevé qu’il est « facile pour les groupes extrémistes d’attirer un jeune qui pratique la violence virtuelle », car ce dernier voudrait passer de l’utilisation d’armes dans le monde virtuel à la pratique sur le terrain.

+ Nous devons nous reconnecter avec cette enfance +

M. Abbadi a souligné que pour empêcher les enfants de glisser vers la violence, « il est nécessaire que les parents les entourent de l’attention nécessaire et de leur communiquer les bons messages de manière simple à travers le jeu. »

« Les enfants vivent aujourd’hui dans le monde virtuel, et si nous n’allons pas vers eux, nous qui sommes plus âgés qu’eux, et communiquons avec eux dans le langage qu’ils comprennent, alors nous ne pouvons pas établir de relation avec eux, car leurs réseaux neurologiques sont différents, et donc nous perdrons nos enfants, et pour éviter cela, nous devons nous reconnecter avec cette enfance à travers un certain nombre de moyens tels que les dessins animés et les jeux sans violence », a-t-il soutenu.

Concernant la violence à l’égard des femmes, il a estimé que l’éradication de ce phénomène ne peut avoir lieu en dehors de la réflexion collective, soulignant la nécessité d’avoir présent à l’esprit que les sociétés ne sont pas des blocs, mais plutôt des compositions et des structures qui nécessitent des approches spécifiques.

M.Abbadi a, en outre, expliqué que la lutte contre la violence dans une société donnée nécessite une approche intégrée, qui ne se contente pas seulement de la sensibilisation, mais qui vise aussi à immuniser la société contre la violence, ajoute la même source.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. il y a un lien entre Daech et les jeux vidéo? ahhh bon ? il y a un lien UNIQUEMENT que pour les Musulmans et les jeux violents ? , et pour les autres non Musulmans ????

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.