La cour d’appel d’Agadir a décidé jeudi de réduire de 6 à 2 mois de prison ferme le verdict prononcé en première instance à l’encontre de l’activiste Rachid Sidi Baba qui était poursuivi en état d’arrestation pour « violence » contre un agent d’autorité et « humiliation » envers les forces publiques.

Selon le site arabophone alyaoum24.com, le mis en cause a été arrêté fin décembre dernier, alors qu’une vidéo le montrait au moment de son arrestation en train d’appeler à un sit-in de protestation contre ce qu’il a qualifié de « pillage des richesses » de la région par les investisseurs des pays du Golfe.

La vidéo, qui a été filmée près du lieu dit « Ksar el émiratyine (Palais des Emiratis) » dans la commune de Sidi Abdellah ben M’barak, à 60 km au sud de Tata, près de l’oasis « Aqa », a été filmée au moment où des éléments de la gendarmerie royale sont intervenus pour arrêter l’activiste protestataire alors qu’il diffusait en direct son appel à un sit-in.

Le complexe est considéré comme une porte d’entrée vers une grande réserve qui s’étend sur des milliers d’hectares clôturés, dont l’accès est interdit aux habitants ou d’y faire paître leur bétail. Elle est dédiée à la chasse que pratiquent les Emiratis lorsqu’ils sont dans la région, selon le même source.

Le cas de l’activiste Sidi Baba a suscité un large soutien sur les réseaux sociaux et ONG des droits de l’homme qui ont considéré son procès comme étant « un procès d’opinion« et ce dans le contexte des poursuites engagées contre d’autres activistes dont Bouddha Ghassan à Khénifra, et le journaliste Omar Radi à Casablanca, ajoute la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.