Fini le silence et la résignation. Avec la succession des affaires d’abus sexuels dans les espaces public et privé, des militantes marocaines ont lancé une campagne sur les réseaux sociaux dont l’objectif est d’inciter les victimes de ces violences à parler de leurs souffrances et à affronter la société à travers des témoignages de femmes et de jeunes filles qui ont été victimes de harcèlements ou d’agressions sexuelles.

Des initiatrices de la campagne « Masaktash (Je ne me tairai pas) », qui raconte des histoires de violences sexuelles sur Facebook, ont indiqué avoir reçu des témoignages très sensibles « qui nécessitent le plus grand soin de notre part pour maintenir la confiance des femmes qui ont choisi de faire confiance à notre initiative », avant d’ajouter: « Nous aimerions consacrer nos ressources limitées à la collecte de ces témoignages et à les partager avec tout le monde ».

En consultant le contenu de la page « Masaktash », le visiteur de la page est confronté à l’horreur des souffrances des femmes qui ont été violées soit par leurs proches, soit par d’autres, tandis que la possibilité de soutenir et d’apporter un réconfort aux victimes est souhaitable en partageant leurs histoires, soulignent les initiatrices de la campagne, citées par Hespress.

Pour ces dernières « la participation à l’initiative Masaktash est une arme à double tranchant, à savoir qu’autant la force des témoignages et la dénonciation des criminels peuvent alléger les souffrances autant elle peut également faire resurgir des souvenirs douloureux et difficiles ».

+ Nous parlerons à l’avenir du harcèlement dans la rue +

Et de relever que « les histoires de violence sexuelle suscitent des commentaires du public et des opinions sur ce que les victimes ont vécu. Il peut être douloureux de lire les commentaires de certaines personnes, en particulier celles qui blâment les victimes ou ne croient pas à leurs témoignages ».

S’adressant aux victimes de viol, la campagne souligne: « Rappelez-vous du courage de votre participation à briser le silence et, si nécessaire, parlez à quelqu’un en qui vous avez confiance ou qui peut vous aider si vous en avez besoin, vous pouvez éviter de lire des commentaires sur la violence physique ».

« Nous parlerons à l’avenir du harcèlement dans la rue et au travail, afin de rappeler aux gens leur droit de se défendre, leur droit de dire non et le non-droit de tous à les agresser dans la rue, ou de leur dire certaines choses, ou que leur employeur les force parce qu’elles sont des stagiaires ».

La campagne considère que « les témoignages de femmes victimes de viol ou d’agressions sexuelles sont de nature à libérer les victimes car les moyens de prouver le viol et les agressions sexuelles restent toujours très difficiles, Masaktash ouvre son compte pour recevoir tous les témoignages de femmes victimes sur la messagerie privée et les publier tout en préservant la confidentialité de leur identité ».

Massakatash assure que ne seront pas publier les noms complets des agresseurs, mais seulement leurs initiales, soulignant que « dans le cas où un groupe de victimes aurait été agressé ou violé par la même personne, il leur sera alors proposé si elles veulent entrer en contact les unes avec les autres ».

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. bonsoir
    si nous réfléchissons bien , et menez une bonne étude , une enquête objective , les agressions et les violences faites aux filles et aux femmes , c’est la faute à elles , la faute aux filles et aux femmes , qui se laissent faire , elles se laissent faire dominer, elles se laisse violenter, elles se laissent faire soumises aux hommes , parce que elles croient dure comme fer , que l’homme , le Garçon il est supérieur , que le Garçon ou l’homme il a tous les droits , que le garçon ou le l’Homme a les droits pas la fille ou la femme , donc c’est la faute des filles , et des femmes soumises (le garçon il exige la virginité ? et pourquoi pas le Garçon? et pourquoi le Garçon il ne se marie jamais avec la fille qui fréquentais avant la décision de se marier avec une autre ? parce que elle n’est pas vierge ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.