Inédit. Des adolescents ont accroché 3 drapeaux maghrébins, dimanche dernier, au toit de l’église Saint-Jean-Baptiste de Rayssac à Albi, dans le Tarn (sud-ouest de la France). Le curé de la paroisse, Père Paul de Cassagnac, considère cet acte comme « malveillant et provoquant ».

Les mineurs avaient escaladé l’édifice tandis que quelques paroissiens se trouvaient dans le sous-sol. Leurs complices, qui les accompagnaient, leur ont alors pris une photo avec les drapeaux du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie, avant de tous prendre la fuite, a précisé le curé à Sputnik News.

C’est un habitant de ce quartier paisible d’Albi qui a alerté la police, qui s’est aussitôt déplacée sur les lieux. Le père Paul de Cassagnac a déclaré avoir déposé plainte suite à « quelques petites dégradations provoquées par cet acte de défiance ».

« Ce sont des adolescents de 14-15 ans, donc il y a beaucoup de bêtise, mais cela ne veut pas dire pour autant que ces jeunes ne soient pas quelque part téléguidés.

Parce que pour faire ça, il y a un peu de bêtise d’adolescent, mais il y aussi, je pense, un acte de malveillance, de provocation indéniablement. C’est inadmissible, c’est exécrable», a indiqué le curé.

Ce dernier a également insisté sur la signification « hautement symbolique » de l’acte et a déclaré que s’ils rencontraient les adolescents, il leur dirait que tout édifice religieux, chrétien ou autre, méritait d’être respecté, selon la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.