Tant qu’il y a la vie, il y a l’espoir, dit-on. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré mardi qu’il y avait une « chance réaliste de stopper » la propagation dans le monde de l’épidémie du Coronavirus, qui a déjà fait plus de 1100 morts et plus de 45.200 contaminés selon le dernier bilan.

Lors d’une conférence de presse à Genève, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus a estimé que le premier vaccin « pourrait être prêt d’ici 18 mois ».

Il a également annoncé que dorénavant le virus se nommait « Covid-19 », au lieu de « 2019-nCoV ».

Par ailleurs, il a expliqué que « co » signifiait Corona, « vi » virus et « d » disease (maladie en anglais). Le chiffre 19 est quant à lui fait référence à l’année de l’apparition du coronavirus.

+ En Chine le virus a tué jusque-là 1 113 personnes +

Le nouveau coronavirus a provoqué la mort de 1 113 personnes en Chine, après que les autorités de la province du Hubei, épicentre de l’épidémie, ont rapporté, mercredi 12 février, 97 nouveaux décès. Dans leur bulletin quotidien, elles ont également fait état de 1 638 nouveaux cas de contamination. Désormais, 44 653 personnes contaminées ont été répertoriées en Chine.

Le nombre de nouveaux cas quotidiens rapporté mercredi (2 015) a sensiblement diminué par rapport à mardi (2 478) et lundi (3 062), selon la commission nationale de la santé. Et le nombre de nouveaux morts (97) constitue la première baisse journalière depuis le 2 février. Pékin avait fait état de 108 morts la veille.

+ Nouvelles victimes sur le paquebot Diamond Princess au Japon +

Trente-neuf nouveaux cas de contamination par le coronavirus ont été détectés à bord du paquebot Diamond-Princess mis en quarantaine près de Yokohama, au sud de Tokyo, a annoncé mercredi Katsunobu Kato, le ministre de la santé japonais, ce qui porte le total des cas à 174. Un responsable des opérations de quarantaine a été aussi infecté par le virus, a précisé le ministre.

Pour rappel, les voyageurs sont dans l’angoisse et le huis clos. Depuis lundi 3 février, 3.600 personnes sont confinées à bord du Diamond Princess, navire de croisière mis en quarantaine au large de Tokyo (Japon). A mesure que les jours défilent, l’inquiétude grandit et le nombre de personnes à bord victimes du coronavirus ne cesse d’augmenter, passant de 8 à environ 174 en une dizaine de jours

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.