Abdellatif Ouahbi, le nouveau secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), a réitéré l’engagement qu’il avait pris avant son élection à la tête du parti relatif à un appel à la libération des détenus de Hirak Rif, estimant, dans une déclaration à la presse, dimanche soir, que le pays a besoin d’une paix sociale et d’un « apaisement politique ».

Concernant un rapprochement du PAM avec le Parti justice et développement (PJD), Ouahbi a réaffirmé sa position qui lui avait attiré les critiques de ses adversaires en affirmant qu’ « il n’y a pas de lignes rouges ou blanches dans les relations du parti avec les autres acteurs politiques ».

Le nouveau Secrétaire général, dont les propos ont été relayés par Hespress, a soutenu que l’animosité n’existe pas en politique tout en essayant de dissiper les soupçons qui pèsent sur le PAM depuis sa création concernant sa relation avec l’Etat, notant que « le PAM était un parti ordinaire comme tous les partis marocains ».

+ Je ne renoncerai à aucun membre du PAM +

Il a, en outre, souligné que son parti s’opposera au gouvernement car le temps imparti encore au mandat de l’exécutif ne permet pas d’envisager le changement du positionnement du parti, faisant savoir que sa main était tendue aux formations d’opposition, à savoir le Parti de l’Istiqlal, le Parti du progrès et du socialisme (PPS) et la Fédération de la gauche pour coordonner leurs positions au Parlement.

Pour ce qui est des différends internes du PAM qui ont failli emporter le parti et qui pourront avoir un impact à l’avenir sur l’unité de sa formation, Ouahbi a expliqué que « les divergences au sein du parti sont normales, la réussite étant la capacité de les gérer », ajoutant que le parti entamera la réconciliation entre toutes ses composantes.

« Je ne renoncerai à aucun membre du PAM car ils constituent tous un atout du parti », a-t-il dit ajoutant que « la gestion des différends se fera au sein du parti, qui ne verra aucune scission ni la naissance d’un autre parti ».

Ouahbi a, enfin, affirmé que son parti adoptera une nouvelle politique de « lutte » au sein du champ partisan marocain, assurant que « le parti sera celui des régions et non pas celui du centre, en permettant aux énergies de travailler ensemble pour servir le pays ». Et d’appeler les membres du PAM à « se préparer à cette nouvelle orientation ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.