Par Nabyl Lahlou

Hier, 9 février 2020, Abdellatif Wahbi a été élu secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (Le PAM). J’avoue que l’image du tracteur représentant l’emblème de ce parti poliique ne m’avait jamais plu, encore moins, convaincu. J’ai toujours rejeté cet engin agricole, mal dessiné et mal photographié. Étant un amoureux de ce qui est beau et esthétique, j’ai été agressé par le dessin du tracteur dès sa première apparition sur les banderoles du PAM, se jetant dans le bain des élections législatives.

Étant donné que la majorité des partis politiques ont été créés, sous le règne de Hassan II, il fallait bien chambouler le paysage politique décadent en créant , sous le règne du nouveau monarque, un nouveau parti politique qui déstabiliserait tous les partis politiques, qu’ils soient historiques ou makhzaneens.

Le dicton populaire marocain : Ton frère dans la profession est ton ennemi, le PAM l’a subi, vécu et continue de le supporter. Dès sa venue au Monde et dans le monde de la politique des partis politiques marocains, qui se la coulent douce dans un puant panier à crabes, le PAM, dont le créateur est monsieur Fouad Ali Himma. ami du roi Mohammed VI, rappelle la création du FDIC, un parti politique créé en 1963 par monsieur Ahmed Réda Guedira, ami du roi Hassan II, dont il était le directeur du Cabinet, le ministre de l’Intérieur et de l’Agriculture. Le FDIC ne survécut que deux ans, de 1963 à 1965, mais son géniteur, un brillant et fougueux avocat, restera fidèle à ses idées et convictions jusqu’à sa mort en 1995.

Le PAM, créé en août 2008 avec l’apport de cinq petits partis politiques, a pu gagner plus de cent sièges, lors des dernières élections législatives de 2017. Montré du doigt par ces ennemis comme étant le parti de l’ami du roi, le PAM a tenu haut la barre du navire pour ne pas chavirer, pour ne pas se disloquer. Il n’a pas du tout explosé comme ses ennemis, dont les obscurantistes islamistes du PJD, le souhaitaient du fond de leur cœurs.

Le PAM possède des gens bien responsables. Il a en son sein des dizaines et des dizaines de compétences, endormies pour le moment. L’élection d’Abdellatif Wahbi à la tête du PAM va sûrement réveiller ses compétences pour le bien de la politique, créatrice des espoirs et des rêves, et non de la politique politicienne, synonyme de cauchemars.

Je suis très, très heureux pour l’election d’Abdellatif Wahbi à la tête du PAM. Ma première rencontre avec Abdellatif Wahbi remonte à plus de quarante ans. C »etait dans le bureau de mon très grand ami l’avocat Ahmed Benjelloun où Abdellatif Wahbi était son assistant. Ma deuxième et dernière rencontre avec Abdellatif Wahbi a eu lieu quelques mois plus tard au tribunal de première instance à Rabat où il a été un avocat bénévole qui a avait pris ma défense dans une petite affaire de chèque sans provision. Le tribunal me condamna à un mois de prison avec sursis. Mon avocat Abdellatif Wahbi me proposa de ne pas faire Appel. Sa proposition fut respectée à la lettre.

A chaque occasion qui m’a été donnée d’écouter Abdellatif Wahbi s’exprimer, que ce soit sous la coupole du Parlement, ou sur des sites électroniques, j’ai son image de jeune avocat, beau et élégant, présente dans ma tête. Un avocat militant, formé par un grand avocat et un grand militant Ahmed Benjelloun.

Puissent le rire tonutriant d’ Ahmed Benjelloun et son esprit libre, être toujours présents chez le nouveau secrétaire général du PAM, Maitre Abdellatif Wahbi

Rabat, lundi 10 février 2020

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.