Une histoire relative à la mémoire collective. « Mourabaa Essalouane » tel est le titre du nouveau roman de l’écrivain marocain et ancien détenu politique, Abdelkader Chaoui qui vient d’être édité par les publications Almotawasit en Italie.

Dans ce roman (160 pages), dont la sortie coïncide avec la tenue du Salon internationale du livre et de l’édition (SIEL) à Casablanca, Chaoui prend partie pour les voix des victimes, à travers une oeuvre de l’artiste Farid Belkahia qui commémore une page de l’histoire chilienne au Musée de la mémoire, en ce sens qu’elle incarne la solidarité et constitue l’expression de destins liés à la même douleur transcontinentale, du Maroc des « années de plomb« au coup d’État de Pinochet.

+ Lever le voile sur le non-dit des années de plomb au Maroc +

Selon la note de présentation de l’éditeur, « le roman revient sur l’histoire des victimes de la torture au Maroc » et « lève le voile sur le non-dit » en se demandant « si cette divulgation n’est pas pire que les atrocités commises? ».

Pour l’éditeur, le lecteur n’a pas besoin de s’impliquer dans cette narration pour « ressentir le goût du cuivre », il suffit juste de lire la première phrase: « j’ai déjà entendu quelqu’un dire que la mémoire n’était pas seulement un musée, mais aussi une condoléance », mais « elle n’est plus un lieu pour le repos et le soulagement de la douleur, elle est la dernière arme des victimes, alors comment peut-elle s’estomper? ».

Chaoui est né le 8 octobre 1950 au nord du Maroc. Il a passé 15 ans en détention avec le groupe d’extrême gauche Ila Al-Amam d’Abraham Serfaty (1974-1989), en raison de ses activités politiques. Il aussi contribué par ses écrits à plusieurs publications nationales, puis il occupé le poste de diplomate à Madrid de 2004 à 2008, avant d’être nommé ambassadeur du Maroc au Chili de 2008 à 2016.

Chaoui écrit ses premiers textes poétiques et articles littéraires dès la fin des années 1960 avant de publier, à partir de 1986, plusieurs ouvrages littéraires et romans notamment « Kan wa Akhawatouha ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.