On ne cite que les riches bien évidemment. Sept Marocaines figurent sur la liste 2020 des 100 femmes d’affaires les plus puissantes de la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA) que vient de publier le magazine américain Forbes.

En tête de ce classement trône la présidente de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), Nezha Hayat, classée 7ème de la région MENA. Forbes rappelle que Hayat préside depuis 2016 cette institution qui gère une capitalisation boursière d’environ 65 milliards de dollars et représente des sociétés jouant un rôle majeur dans l’économie marocaine.

Nezha Hayat a débuté sa carrière chez Banco Atlantico en Espagne et a dirigé le département international de gestion des risques et de la restructuration du portefeuille de la dette.

En tant que militante des droits des femmes, elle a co-fondé l’Association CFA Maroc des femmes d’affaires au Maroc pour œuvrer à promouvoir la position des femmes au sein des conseils d’administration des entreprises publiques et privées.

Laila Mamou, directrice en charge des filiales et participations du Crédit agricole, a été classée 20ème au niveau de la région MENA. Forbes rappelle que Mamou avait rejoint cette banque en 1990 et qu’elle avait occupé plusieurs postes de responsabilités dans des filiales de la banque française aux Pays-Bas, en Allemagne, au Portugal et en Espagne, parallèlement à sa présidence du Conseil d’administration de la société de crédit Wafa Salaf au Maroc.

+ Mme Akhannouch, PDG du groupe Aksal est classée 22ème… +

Salwa Idrissi Akhannouch, PDG du groupe Aksal est 22ème au niveau de la région MENA. Son groupe, qui détient depuis 2001 l’exclusivité de la marque Zara au Maroc, est à l’origine du plus grand centre commercial du pays le « Morocco Mall » avec des investissements ayant dépassé les 275 millions de dollars en plus de deux autres grands centres à Marrakech et Rabat.

Rita Maria Zniber, qui est à la tête du groupe Diana Holding lequel compte annuellement plus de 370 millions de dollars de chiffre d’affaires et possède plus de 40 ans d’expérience dans le secteur de l’alimentation, pointe à la 32ème position au niveau de la région MENA suivie de Nadia Fassi Fehri (36ème), PDG du groupe de télécommunication Inwi depuis 2015 et dont le nombre de clients s’élève à 9,9 millions avec 22,1% de part du marché marocain.

Lamia Tazi, Directrice générale du groupe pharmaceutique Sothema depuis 2000, a été classée 57ème. Sothema, fort de 35 laboratoires, emploie 1.000 personnes et produit 60 millions d’unités chaque année.

Miriem Bensalah Chaqroun,l PDG des Eaux minérales d’Oulmès, fleuron du groupe familial Holmarcom, a décroché la 58ème place dans ce classement. Son chiffre d’affaires a atteint 160 millions de dollars au cours des 9 premiers mois de 2019.

Au niveau de l’ensemble de la région MENA, la palme d’or revient aux Émirats arabes unis avec 23 femmes sur les 100 noms que compte la liste, suivis de l’Égypte avec 9 femmes, puis le Liban et le Sultanat d’Oman avec 8 femmes.

La liste 2020 des femmes d’affaires les plus puissantes de la région comprend les femmes de 23 nationalités, représentant 28 secteurs différents et 79 d’entre elles sont autodidactes.

Parmi ces femmes nombreuses sont celles qui sont à la tête d’institutions importantes, telles que les bourses et les marchés financiers dont la directrice générale de Smart Dubai, Aicha bin Bishr, qui supervise la transformation numérique de Dubaï, et Sarah Al Suhaimi, présidente du conseil d’administration du marché des capitaux saoudien (Tadawul) , le plus grand marché financier de la région, qui a récemment connu le premier appel d’offre du géant pétrolier (Aramco).

La moitié des femmes figurant sur la liste de Forbes sont à la tête de grandes entreprises, comme la jordanienne Nadia Al-Saeed, qui dirige Union Bank, tandis que 21 femmes entrepreneures dirigent des sociétés familiales, dont Mona Al-Moayad au Bahreïn.

Arricle19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.