Alors que le nombre de touristes visitant le Maroc a atteint 13 millions en 2019, enregistrant un taux de croissance de 5,2% entre 2018 et 2019, la Confédération nationale du tourisme (CNT) a présenté le week-end dernier, à Marrakech, une feuille de route 2020, qui vise à faire du Royaume une destination authentique « offrant une diversité d’expériences à partager ».

Ce plan, élaboré par les opérateurs privés, vise à favoriser un développement inclusif de l’industrie touristique et l’amélioration de sa compétitivité.

Le vice-président de la CNT, Fouzi Zemrani , dont les propos ont été relayés par le quotidien l’Économiste, a indiqué que diverses actions ont déjà été lancées alors que d’autres sont prévues au cours de cette année.

Les principales actions portent principalement sur un partenariat Public-Privé, la création d’une académie du tourisme pour promouvoir la formation dans le secteur, la transformation numérique du secteur, le développement du capital humain, le renforcement de la compétitivité des acteurs du tourisme, la régulation du secteur, la promotion du tourisme intérieur et la réorganisation de l’observatoire du tourisme.

« En ce qui concerne le partenariat public-privé, les projets déjà lancés concernent la promotion de la destination Agadir-Taghazout, le développement du capital humain et la régulation du secteur », a expliqué Zemrani au quotidien.

La feuille de route prévoit également d’accompagner les PME, de passer au numérique, de réorganiser l’Observatoire du tourisme et d’améliorer le système d’observation et d’analyse.

Outre l’Académie du tourisme, la Confédération entend également se concentrer sur la mise en œuvre du « Webinar », c’est-à-dire « une classe en ligne » qui permet aux personnes connectées d’y participer sans contraintes géographiques, ainsi que d’organiser une Master Class animée par un expert sur un sujet particulier.

+ Le Maroc compte plus de 2000 hôtels, avec une capacité totale de 400.000 lits, dont 15.000 lits à Marrakech +

Le président de la CNT Abdellatif Kabbaj a pour sa part rappelé lors d’une conférence de presse à Marrakech que les touristes français restent en tête des touristes visitant le Maroc avec environ 1,99 million de personnes en 2019.

Il a relevé que les nuitées ont également augmenté de 5% entre 2018 et 2019, les hôtels ayant réalisé un chiffre d’affaires de 78,5 milliards de dirhams (environ 7,35 milliards d’euros).

L’année 2019 a été « une année record pour le tourisme national » , « nous ne devons pas nous leurrer » avec les chiffres, car la performance touristique peut encore être améliorée, a souligné l’homme d’affaires marocain, estimant que le renforcement du transport aérien et des investissements dans les infrastructures sont la clé de la promotion de la destination Maroc.

Le Maroc compte plus de 2000 hôtels, avec une capacité totale de 400.000 lits, dont 15.000 lits à Marrakech, la ville la plus visitée du Maroc.

Cependant, a déploré Kabbaj, le « taux d’occupation d’environ 45% est encore insuffisant pour rentabiliser (les hôtels) ».

« Nous devons œuvrer à atteindre un taux d’occupation supérieur à 70%, en renforçant le transport aérien et en investissant davantage dans la promotion », a-t-il expliqué.

Le secteur du tourisme au Maroc emploie plus de 750.000 personnes et représente 7% du PIB marocain, qui s’élève à environ 80 milliards de dirhams (environ 7,5 milliards d’euros).

Le secteur représente également 29% des exportations marocaines de services, a révélé Kabbaj, soulignant le rôle du tourisme dans la réduction du chômage au Maroc.

La confédération du tourisme, créée en 1995, a pour but de rassembler tous les professionnels de l’hôtellerie, de la restauration et du transport touristique.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.