Une rencontre très instructive. Et c’est dans le cadre d’échange et d’implication des médias nationaux dans la réflexion sur le modèle de développement que Chakib Benmoussa, président de la commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) a rencontré et débattu sans langue de bois, mardi 4 février, avec un groupe de journalistes pendant trois bonnes heures.

La rencontre, qui a eu lieu au siège de la CSMD à Hay Riad à Rabat, a abordé le processus adopté depuis le lancement de ses travaux il y a 50 jours et les prochaines étapes à franchir dont les visites de terrain, notamment aux périphéries des grandes villes, aux villages et douars afin de récolter les réactions des citoyens, leur vision des choses face à l’adversité et leurs propositions pour aller de l’avant.

Entouré d’une équipe comprenant M. Tozy, Mme Himmich, M. Ksikes et M. Reda Chami, M. Benmoussa a souligné que la commission a rencontré “une quarantaine” d’organisations nationales et régionales et groupes politiques. Elle reste ouverte aux demandes et suggestions de l’ensemble de la société marocaine sans distinction.

Dans une réponse à la question d’un journaliste sur « la crédibilité » de la Commission et de ses membres, M. Tozy a dit: « Nous sommes des bénévoles et il y a de la bonne foi…c’est la façon de travailler de la Commission qui détermine sa crédibilité ».

Et d’avertir : « Il ne faut pas être naïf… Le Maroc est en train de changer et de se transformer… il y a un climat de défiance, un manque de visibilité car on ne voit pas l’horizon…mais les espaces politiques sont en train de changer ».

« Ce qu’il faut, c’est un projet de société », a ajouté M. Tozy.

Les autres intervenants ont mis l’accent sur l’importance du travail de la Commission qui sera terminé le 30 juin prochain et qui est un projet audacieux, qui vise entre autres, à faire « ressusciter la confiance dans la chose politique et surtout « crédibiliser la politique ».

Ce projet societal doit être « approprié non pas par 35 experts (membres de la CSMD) mais Par les 35 millions de Marocains », affirme-t-on.

M. Benmoussa a conclu en disant : « Tout ça demande du temps et de l’humilité… on a besoin de confiance et d’un élan d’adhésion pour un Maroc meilleur ».

A bon entendeur salut…

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.