Une escroquerie de 50 milliards de centimes. La juge d’instruction près le tribunal de première instance de Casablanca, chargée du dossier « Bab Darna », s’est déclarée incompétente, lundi, pour instruire cette affaire d’escroquerie, sans doute, la plus grande qu’ait connue le marché immobilier au Maroc.

Selon le site arabophone alyaoum24, le tribunal a ainsi décidé de renvoyer le dossier au parquet pour qu’il soit examiné par la chambre criminelle près la cour d’appel de Casablanca.

Les victimes de Bab Darna envisagent organiser un sit-in devant la cour d’appel de Casablanca, dans les prochains jours, afin de réclamer l’argent qu’elles ont avancé à ladite société immobilière, dont le montant global dépasse les 50 milliards de centimes.

+ SMAP Immo dépose lui aussi une plainte contre Bab Darna +

De son côté l’administration de SMAP Immo, qui organise des salons de l’immobilier, a indiqué dans un communiqué avoir déposée le 23 janvier une plainte auprès du procureur du roi du tribunal de première instance de Casablanca pour « l’escroquerie » dont elle a été victime, et « le préjudice grave causé aux différents intervenants et aux participants des salons organisés pour la promotion du secteur immobilier marocain ».

Elle a également fait savoir que « dans les prochains jours, une plateforme digitale en cours de déploiement sera mise à la disposition des personnes victimes des escroqueries de la société Bab Darna au cours de l’édition 2018 du SMAP de Paris et de Bruxelles, afin de les conseiller sur les recours à entreprendre à l’encontre du promoteur incriminé ».

Elle rappelle, par ailleurs, que la société Bab Darna n’a participé qu’à une seule édition du salon à Paris et Bruxelles en 2018, faisant savoir qu’à ce moment, à la demande écrite du SMAP, la direction de cette société avait fourni, par écrit, toutes les garanties exigées et notamment la certification que tous les projets exposés étaient autorisés et que la société était en mesure de présenter les plans d’exécution, etc. Cependant dès l’édition suivante de 2019, le SMAP n’a plus accepté cette société, « suite aux réclamations que soulevait chez les autres promoteurs son offre commerciale particulièrement agressive ».

Pour rappel, plus de 800 personnes ont été escroquées par la société Bab Darna qui proposait des logements fictifs de « hauts standing » à des prix défiant toute concurrence.
Parmi les victimes figurent des hauts cadres ainsi que des investisseurs et dirigeants de petites entreprises en plus de Marocains résidents à l’étranger.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.