Verdict. Au Maroc, l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) vient de condamner l’opérateur historique Maroc Telecom à verser à l’État une amende de 3,6 milliards de dirhams ($360 millions) pour « concurrence déloyale », selon des sources concordantes.

« In fine, l’ANRT a rendu son verdict… Maroc Telecom doit verser 3,6 milliards de dirhams d’amende pour concurrence déloyale », a déclaré à Article19.ma, une source bien informée.

La source proche du dossier, qui a préféré l’anonymat, a précisé que le jugement a été rendu « au cours de la semaine écoulée » sans plus de précisions.

Le service de communication de Maroc Telecom n’était pas immédiatement joignable pour commentaire, sachant que dimanche est un jour férié au Maroc.

Pour rappel, l’opérateur concurrent INWI avait adressé, en décembre 2016, une mise en demeure à Maroc Telecom pour les mêmes faits. Pourtant, en octobre de la même année, l’ANRT avait déjà adressé un avertissement à l’opérateur historique.

INWI reproche à Maroc Telecom « les lenteurs » dans le dégroupage de l’ADSL dû au monopole de de l’opérateur historique sur des infrastructures, héritées de l’État, alors que la réglementation en vigueur impose leur partage par les différents opérateurs.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.