Le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, a rejeté ce qu’il considère comme des tentatives de l’opposition de créer « la zizanie » dans ses relations avec le roi Mohammed VI à propos des compétences relevant de la monarchie et celles de l’exécutif, affirmant: « constitutionnellement, tous les plans sont supervisés par SM le Roi Mohammed VI ».

En réponse, lundi, aux critiques exprimées par l’opposition, lors de la session mensuelle dédiée à la politique générale du gouvernement à la Chambre des représentants, El Othmani a soutenu que l’opposition crée la confusion en incluant le Souverain dans le débat, et d’ajouter: « Excusez-moi, tous les plans, constitutionnellement, sont supervisés par Sa Majesté ».

Selon le site arabophone Hespress.com, dans son intervention sur la politique de l’eau, le chef de l’exécutif a expliqué que les plans stratégiques sont approuvés par le Conseil des ministres et non pas par le Conseil du gouvernement avant de souligner qu’il n’avait aucun problème avec le souverain. « Sa Majesté supervise les choses. Il oriente et apporte son aide puisse Dieu l’en récompenser », a ajouté El Othmani.

Il a également affirmé qu’après le lancement des plans stratégiques par le Roi Mohammed VI, c’est le gouvernement qui les programme et leur mobilise les ressources financières nécessaires.

« Pourquoi voulez-vous créer une contradiction, surtout quand cela vient d’un parti qui a participé à plusieurs gouvernements successifs? », a-t-il dit en s’adressant au groupe du Parti de l’Istiqlal, ajoutant: « comment faisiez-vous alors? »

+ Pour la première fois, le Maroc dispose d’un plan national de l’eau +

Concernant la politique de l’eau, le chef du gouvernement a souligné que le Maroc, pour la première fois, dispose d’un plan national de l’eau, qui sera approuvé prochainement. Il a ajouté que ce plan de 8 ans définit les objectifs et les étapes de sa mise en oeuvre.

Pour rappel, le Roi Mohammed VI avait présidé, début janvier au Palais Royal de Marrakech, une séance de travail consacrée au Programme prioritaire national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020–2027.

Lors de cette séance, le ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, et le ministre de l’Intérieur, ont présenté des exposés devant le souverain portant sur les différents aspects de ce Programme et particulièrement en ce qui concerne les axes suivants :

l’amélioration de l’offre hydrique notamment par la construction des barrages, la gestion de la demande et la valorisation de l’eau notamment dans le secteur agricole, le renforcement de l’approvisionnement en eau potable en milieu rurale, la réutilisation des eaux usées traitées dans l’irrigation des espaces verts, et la Communication et la sensibilisation en vue de renforcer la conscience liée à l’importance de la préservation des ressources en eau et la rationalisation de son utilisation.

Lors de cette réunion, le Roi a donné ses hautes Instructions pour la mise en œuvre de ce Programme, dont le coût global atteindra 115 milliards de dirhams.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.