On est toujours rattrapé par son passé, dit-on. Et pour cause, le chanteur marocain Saad Lamard vient de rentrer, dimanche soir à Paris, où il fait face à une accusation de viol avec violence. Une accusation qui a finalement été retenue par la cour d’assises dans l’affaire de la jeune mannequin française, Laura Prioul.

Pour rappel, la cour d’appel avait décidé la semaine dernière, dans un arrêt de renvoyer le chanteur devant la cour d’assises de Paris, pour le viol présumé de Laura Prioul à l’hôtel Marriot à Paris, le 26 octobre 2016.

La cour infirme ainsi l’ordonnance rendue en avril 2019 par la juge d’instruction qui avait « requalifié les faits » et ce, suite à l’appel fait par la victime et qui venait donc d’obtenir gain de cause.

«Nous sommes satisfaits de cette décision. La chambre de l’instruction a fait une lecture et une analyse rigoureuse des faits, et n’a pas suivi le parquet qui demandait la confirmation du renvoi en correctionnelle. Le viol est un crime, c’est la cour d’assises qui est compétente», selon Me Jean-Marc Descoubes, avocat de la plaignante.

De son côté, en attendant la date de l’ouverture du procès, Lamjarred semble insouciant et même désintéressé par ce qui se passe autour de lui.

Sur son compte « Instagram », l’artiste a mis en ligne sa photo prise à l’intérieur d’une maison dans la capitale française. Il y salue ses fans et ses amis.

Affaire à suivre…

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.