Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi :

Le Matin :

• « Le Royaume du Maroc, qui suit avec intérêt la situation politique en Bolivie, reconnaît le Gouvernement Constitutionnel de la Présidente de l’Etat plurinational de Bolivie, Mme. Jeanine Añez Chávez, et s’associe aux efforts de la communauté internationale pour contribuer à la réalisation des objectifs fixés par la convocation d’élections générales en Bolivie », indique un communiqué du ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Étranger. « Ce processus offrira à la Bolivie la stabilité nécessaire ainsi que la prospérité pour le peuple bolivien et contribuera à son rayonnement régional et international », ajoute la même source.

• Le Chef du gouvernement Saâd Dine El Otmani s’est entretenu avec la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’UE et de la coopération, Arancha González Laya, en visite de travail au Maroc, sa première hors de l’Europe depuis sa nomination mi-janvier à la tête de la diplomatie espagnole. Lors de cette entrevue, les deux parties se sont félicitées de la qualité des liens d’amitié et de bon voisinage unissant les deux Royaumes, qui puisent leur force dans les relations privilégiées liant les deux familles royales, ainsi que de la dynamique que connait la coopération bilatérale dans divers domaines, indique un communiqué du département du Chef du gouvernement. Les deux responsables ont, à cette occasion, renouvelé leur détermination à poursuivre leur coordination à différents niveaux pour développer les relations bilatérales et faire face aux défis communs, selon la même source.

L’Opinion :

• Le transfert de la manifestation « Capitales africaines de la culture » de Marrakech à Rabat est dicté par des considérations managériales et techniques, l’objectif étant de réunir toutes les conditions de réussite d’un événement de telle envergure et à dimension internationale, a indiqué le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, porte-parole du gouvernement, El Hassan Abyaba. Le Maroc dispose d’un programme culturel international que n’importe quelle ville du Royaume peut abriter, a assuré le ministre lors d’un point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement, soulignant que toute manifestation africaine organisée dans une ville marocaine est un acquis pour le Royaume.

• L’efficacité pédagogique de l’Université Al Akhawayn à Ifrane (AUI) en termes d’apprentissage et de réussite de ses étudiants a été saluée par la prestigieuse agence d’accréditation américaine ‘’The New England Commission of Higher Education’’ (NECHE). L’AUI, qui célèbre cette année son 25ème anniversaire, avait obtenu en 2017 l’accréditation NECHE, considérée comme la plus prestigieuse au monde. L’agence accrédite, entre autres établissements, les universités de Harvard et MIT. L’agence reconnait ‘’les efforts continus et les pratiques d’Al Akhawayn pour relever les défis de l’enseignement supérieur du 21ème siècle.

Libération :

• La République centrafricaine (RCA) se tient toujours aux côtés du Maroc concernant la question de l’intégrité territoriale du Royaume et apporte son soutien ferme à la marocanité du Sahara, a souligné, à Laâyoune, la ministre des Affaires étrangères et des Centrafricains de l’étranger, Sylvie Baïpo-Temon. « L’ouverture aujourd’hui du consulat général de notre pays à Laâyoune offre l’opportunité de développer davantage les relations et de donner une forte impulsion aux perspectives de partenariat entre la RCA et le Maroc », a relevé Mme Baïpo-Temon, lors d’un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. A cet égard, la cheffe de la diplomatie centrafricaine a fait observer que « Laâyoune représente une plateforme économique intéressante » pour la jeunesse centrafricaine notamment en termes de formation et de développement de partenariat économique.

• Les éléments de la brigade de la police judiciaire de Nador ont réussi, jeudi sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, à mettre en échec une tentative de trafic international de drogues, et à saisir 3,382 tonnes de chira. Un communiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) précise que ces quantités de drogues ont été saisies à bord d’une grande voiture utilitaire immatriculée en Espagne, après que celle-ci ait dévié de sa route dans une zone montagneuse non-goudronnée, dans la région de Tazaghine, ajoutant que les occupants du véhicule l’ont abandonné afin de se soustraire au contrôle de sécurité.

Al Bayane :

• L’Agence de presse indépendante argentine, « Intelligence Press Agency » a affirmé que la décision du gouvernement bolivien de mettre fin à ses relations avec la « république fantôme » constitue un « nouveau coup » confirmant l’isolement croissant des séparatistes du polisario. Dans un article intitulé « La Bolivie rejoint le rejet international de la pseudo rasd », l’agence a estimé que la décision du gouvernement de la présidente bolivienne par intérim, Jeanine Añez, de mettre fin aux illusions politiques et idéologiques qui étaient imposées auparavant, a conduit au « retrait de la reconnaissance diplomatique d’une entité fictive ». L’auteur de l’article, l’universitaire argentin, Adalberto Carlos Agozino, qui a rappelé les circonstances de la création de cette illusion en Amérique latine, a relevé que la situation a radicalement changé et que « le soutien aux séparatistes du polisario s’était progressivement effondré et que ce qui avait commencé comme une goute s’est rapidement transformé en une cascade de rejet diplomatique » de la pseudo rasd ».

• Le président du Conseil de la Concurrence, Driss Guerraoui a plaidé pour une mobilisation de l’ensemble des acteurs et forces vives de la nation pour créer des richesses nouvelles, soulignant que la question économique doit être cruciale dans le nouveau modèle de développement. Ce modèle de développement nécessite la mobilisation de l’ensemble des acteurs et forces vives de la nation à travers notamment l’intelligence collective pour produire des richesses nouvelles et libérer les énergies, a affirmé Guerraoui dans une déclaration à la presse, à l’issue d’une réunion des représentants du Conseil de la Concurrence avec la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD). Il a aussi souligné la place et le rôle que doit jouer l’écosystème concurrentiel dans le modèle de développement, relevant que le pays est appelé à faire face à des défis majeurs dont la raréfaction des ressources naturelles et financières et des ressources humaines d’un certain niveau de compétences et d’excellence.

Al Ahdath Al Maghribia :

• Le Maroc, de par sa position géographique et ses infrastructures portuaires, peut jouer un rôle important dans le secteur énergétique mondial, a indiqué Aziz Rabbah, ministre de l’Énergie, des mines et de l’environnement. Certes le Maroc est un pays consommateur d’énergie, mais sa position géographique ainsi que ses infrastructures portuaires feront de lui un acteur majeur dans l’amélioration de la sécurité énergétique mondiale et un hub de la logistique énergétique, a souligné le ministre à l’ouverture de la 1ère édition de la Conférence et du Salon international du pétrole et du Gaz « Petrolia-Expo Morocco 2020 ». Il a, dans ce sens, rappelé que le Maroc s’est hissé de la 83ème en 2004 à la 17ème place dans le classement de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) en matière de la connectivité maritime, relevant que le Royaume pourra figurer parmi le top 10 de la scène maritime internationale grâce à son infrastructure portuaire, notamment le nouveau port de Dakhla Atlantique, le port du Nador West Med ainsi que celui de Tanger Med.

• Un accord destiné au financement des projets d’infrastructures régionales à fort impact, pour un montant de 100 millions de dollars US (environ 1 milliard de DH), a été signé entre la Société financière internationale (IFC), membre du groupe Banque Mondiale, et la Région Casablanca-Settat. Paraphé par le président du conseil de la région Casablanca-Settat, Mustapha Bakkoury, le directeur général de Casa Transports, Nabil Belabed et le Vice-Président de l’IFC pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Sérgio Pimenta, cet accord portant sur un prêt de 100 millions de dollars permet de financer la contribution de la région de Casablanca-Settat dans la construction des deux nouvelles lignes de tramway T3 et T4 à Casablanca et la réalisation de plusieurs centaines de kilomètres (environ 2020 kilomètres) de pistes et routes dans les communes rurales de la région.

Al Massae :

• Le Conseil de gouvernement a adopté le projet de décret n° 2.19.794 portant application de la loi n° 44.13 relative à l’exercice de la profession de sage-femme. Ce texte, présenté par le ministre de la Santé, vise à définir les composantes du dossier de demande d’autorisation d’exercer la profession de sage-femme et les modalités de son dépôt, ainsi que les modalités de délivrance de cette autorisation.Le projet de décret stipule également les conditions d’exploitation de la maternité, la constitution et les modalités de dépôt du dossier d’une demande d’ouverture, de réouverture ou d’exploitation ainsi que la détermination des délais de délivrance du permis.

• Un total de 17.641 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation ont été détruites ou refoulées par les services de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) au titre de l’année 2019, selon un communiqué de l’établissement. Durant l’année écoulée, l’ONSSA a procédé à 74.799 opérations de contrôle qui ont concerné un total de plus de 13 millions tonnes de produits alimentaires, dont 17.641 tonnes ont été détruites ou refoulées, précise le communiqué, ajoutant que 2.243 procès-verbaux d’infractions ont été dressés et transmis au parquet. Les motifs de destruction de ces produits impropres à la consommation sont dus à leur origine inconnue, le non-respect des conditions de conservation et de stockage, l’expiration de la péremption et le non-respect de l’étiquetage, explique l’Office.

Al Alam :

• La régulation des médias dans un environnement numérique, mobile et social : impératifs d’adaptation et enjeux de refondation, est le thème d’une conférence organisée les 30 et 31 janvier à Rabat à l’initiative de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA). Cette conférence de deux jours a pour objectif de croiser les regards et comparer les perspectives autour de la question de l’adaptation de la régulation des médias à l’ère numérique, sujet qui constitue un défi pressant et un enjeu majeur pour l’ensemble de la communauté des régulateurs de par le monde, selon un communiqué des organisateurs. Outre la session d’ouverture, le programme de la conférence prévoit quatre panels portant sur « les besoins d’une régulation rénovée dans un environnement numérisé et globalisé », « l’autorégulation et la co-régulation, avenir de la régulation? », « les Médias classiques- nouveaux médias », « dynamiques de la concurrence et contraintes de la régulation » et « la régulation des médias à l’épreuve des aspirations citoyennes », poursuit le communiqué.

• Le service préfectoral de la police judiciaire de Fès a arrêté, mercredi matin, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, un repris de justice âgé de 27 ans pour son implication présumée dans une affaire de possession et de trafic de drogue et de psychotropes. Le mis en cause a été interpellé au niveau du point de contrôle routier à l’entrée de la ville de Fès à bord d’un autocar en provenance d’une ville du nord du Royaume, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que les opérations de fouille ont permis la saisie chez le suspect de 6.490 comprimés psychotropes, dont 5.860 comprimés d’Ecstasy et 630 de Rivotril, ainsi que d’un téléphone portable et d’une somme d’argent qui serait le fruit du trafic de drogue.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• L’ambassadeur de la République d’Autriche au Maroc, Klaus Kögeler, a mis en exergue, jeudi à Rabat, l’importance de la diplomatie parlementaire dans le renforcement des relations de coopération bilatérale. Lors d’entretiens avec président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, M. Kögeler a affirmé que les institutions législatives au Maroc et en Autriche partagent un intérêt pour diverses questions primordiales, telles que le changement climatique ou la migration, soulignant que ces sujets peuvent constituer des axes de réunions conjointes, de débat et d’échange entre les parlements des deux pays. A cette occasion, l’ambassadeur a mis en lumière les différents domaines de coopération entre l’Autriche et le Maroc, évoquant notamment la contribution de l’Autriche, dans le cadre du partenariat Maroc-Union européenne, dans le soutien aux projets liés au développement durable.

• Le directeur de recherche en démographie de l’Institut national français d’études démographiques (INED), Youssef Courbage, a plaidé en faveur d’une réorientation des investissements publics vers « la priorité que sont le social et l’emploi des jeunes ». Lors d’une présentation sous le thème « Perspectives démographiques et croissance économique » dans le cadre d’un évènement initié par le Policy Center For The New South, Courbage a appelé à inciter le secteur privé à créer davantage d’emplois et à orienter les champions nationaux vers une économie moins capitalistique, plus sociale et plus concernée par les jeunes, l’emploi et le chômage. Il a relevé, dans ce sens, que l’ensemble des emplois générés ne sont pas tous conformes aux normes et qu’une partie de ceux qui occupent les postes « les vivent comme des formes de chômage déguisé ou une solution d’attente dans l’espoir d’occuper des emplois plus stables et mieux rémunérés ».

Bayane Al Yaoum :

• La participation du Maroc au Sommet afro-britannique (UK-Africa Investment Summit 2020) a abouti à des avancées réelles de nature à conférer un nouvel élan aux relations bilatérales aux niveaux économique, de l’éducation de la recherche scientifique, a affirmé le chef du gouvernement Saad Dine El Othmani. Intervenant à l’ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, El Otmani a rappelé la tenue, en marge de ce Sommet, du Dialogue des affaires Maroc-Royaume Uni, en présence d’environ 120 entreprises marocaines et 200 entreprises britanniques dans le but de renforcer les relations économiques entre les deux pays. El Otmani a indiqué que cet évènement a été l’occasion également de discuter du soutien à la langue anglaise dans l’enseignement national, et sur la nécessité de disposer d’une vision claire à moyen terme dans ce domaine. De même, a-t-il ajouté, il a été convenu de hisser le niveau de la coopération maroco-britannique aux plans scientifique et technique dans les étapes à venir.

• Le Maroc, élu en novembre dernier président de l’organisation Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU-Monde) en la personne de Mohamed Boudra, maire d’Al-Hoceima, compte assurer une plus grande visibilité à cette organisation représentative des gouvernements locaux et régionaux. « Le Maroc, qui préside la CGLU pour un mandat de trois ans, doit laisser ses marques au niveau de cette organisation, en ce sens qu’il compte lui assurer une plus grande reconnaissance et une meilleure visibilité mondiales », a assuré Boudra dans un entretien à la presse, à l’occasion de la réunion qu’il a tenue cette semaine à New York avec le Secrétaire général des Nations-Unies, António Guterres.

Rissalat Al Oumma :

• Le Maroc a déployé des efforts sérieux et crédibles concernant la question du Sahara, a affirmé le ministre canadien des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne. Le Canada rejoint le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies dans son appui aux « efforts sérieux et crédibles qui ont été faits par le Maroc pour aller de l’avant dans ce qui a trait au Sahara », a indiqué Champagne lors d’un point de presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

• Le conseil de gouvernement a approuvé le projet de décret N 2.19.1078 portant réorganisation des conservatoires de musique et d’art chorégraphique. Ce texte de loi ambitionne de surmonter certains obstacles liés à l’application des dispositions du décret N 2.14.666 du 1er décembre 2015 relatif à l’organisation des conservatoires de musique et d’art échographique, notamment celles concernant la nomination du directeur du conservatoire national et des conservatoires régionaux, a assuré le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, porte-parole du gouvernement, El Hassan Abyaba, dans un communiqué lu à l’issue du conseil. Le nouveau projet de décret, a poursuivi Abyaba qui a présenté ce texte de loi, est porteur de nouvelles dispositions, dont la fixation du nombre des conservatoires, leurs catégories et sièges sur décision de l’autorité gouvernementale chargée de la Culture en coordination avec celle en charge des Finances, la détermination des missions de formation au sein des conservatoires, les cycles de formation et branches, outre le contenu du cahier des critères pédagogiques élaboré par la commission nationale de supervision et d’orientation pédagogique.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.