Le Directeur du département de la Planification, de la Programmation, de l’Organisation et de la Formation au sein de la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme, Mohamed Wahab a été désigné « meilleur officiel technique africain 2019 » par la Confédération africaine d’Athlétisme (CAA).

L’annonce des meilleurs athlètes africains du continent pour l’année 2019, ainsi que du meilleur entraîneur africain et meilleur officiel technique africain pour le compte de la même année a été faite, mardi à Lomé (Togo), par le président de la CAA le Camerounais Hamad Kalkaba Malboum, en marge d’une visite d’une délégation de la confédération à la capitale togolaise pour s’enquérir des préparatifs pour l’organisation en avril prochain de la sixième édition des championnats d’Afrique de cross country.

M. Wahab a été désigné meilleur officiel africain de l’année 2019 au vu de « l’excellent travail qu’il a accompli en qualité de directeur de réunion des 12èmes Jeux Africains de Rabat ».

Sa compétence, sa grande expérience et son sérieux font qu’il officie en qualité de directeur de compétition au Meeting Mohammed VI, Diamond League, et du Marathon International de Rabat.

Né le 15 septembre 1959, M. Wahab est conférencier niveau I pour officiels technique (TOESC Level 1 lecturer refresher). Il est membre de la commission technique de l’Union Arabe d’Athlétisme.

La CAA compte perpétuer l’organisation de ces distinctions dans le cadre de sa stratégie de développement et suite aux décisions adoptées au Congrès d’Abidjan en 2018.

Pour ce qui est des meilleurs athlètes, la CAA a étudié l’ensemble des performances réalisées en 2019, notamment lors des jeux africains de Rabat et des championnats du monde de Doha, ainsi que les records du monde établis pendant l’année.

Les mêmes critères ont été retenus pour la désignation des meilleurs athlètes espoirs pour l’année 2019.

Dans un souci d’objectivité totale, les performances ont également été appréciées en fonction de la table de cotation de World Athletics.

Pour ce qui est du meilleur entraîneur africain de l’année, les critères retenus sont la qualité des prestations des athlètes entraînes par la personne, lors des deux compétitions précitées, notamment le nombre de médailles décroché par les athlètes entraînés par cette même personne.

Pour ce qui est du meilleur officiel, les critères d’évaluation retenus sont la compétence, l’abnégation et la qualité de la prestation de l’ensemble des officiels lors des compétitions africaines organisés en 2019, à savoir les championnats d’Afrique des jeunes, tenus à Abidjan, et les 12èmes Jeux Africains de Rabat.

Concernant les lauréats pour la saison 2019, la Kényane Brigid Kosgei a été choisie meilleure athlète africaine pour avoir battu le record du monde du marathon à Chicago avec 2.14 :04, suivi de sa compatriote Beatrice Chepkoech, médaillée d’or des 3.000 m steeple aux mondiaux de Doha et pour avoir battu le record du monde avec (8:57.84 CR) et Hellen Onsando Obiri (également du Kenya pour le record du monde des 5.000 m aux mêmes mondiaux (14 :26.72 CR).

Chez les hommes, le Kenyan Timothy Cheruiyot, médaillé d’or des 1500 m aux mondiaux de Doha (3:29.26) a été choisi meilleur athlète, devançant son compatriote Conseslus Kipruto médaillé d’or des 3.000 m steeple (meilleure performance mondiale de l’année 8 :01.35) aux même mondiaux et l’Ougandais Joshua Kiprui Cheptegei qui a remporté à Doha les 10.000 m en signant la meilleure performance de l’année (26 :48.36).

Concernant les espoirs féminines, l’Ethiopienne Gudaf Tsegay a été retenue meilleure athlète de l’année pour avoir remporté les 1.500 m aux mondiaux de Doha avec une performance de 3 :54.38, suivie de ses deux compatriotes Letesenbet Gidey (10 000 m de Doha avec 30 :21.23) et Tsehay Gemechu (5.000 m avec 14 :29.60).

Chez les espoirs masculins, les Ethiopiens Lamecha Girma et Yomif Kejelcha ont occupé respectivement la première et la deuxième places pour leurs performances à Doha (3.000 m steeple en 8 :01.36 et 10 000 m en 26 :49.34), suivis du kenyan Rhonex Kipruto (10.000 m en 26 :50.32 à Doha).

Le titre de meilleur entraîneur africain est revenu à l’Ethiopien Hussen Shibo Chrfe qui a entraîné durant les deux dernières décennies de très nombreux athlètes et a obtenu de multiple titres et distinctions au niveau du continent mais aussi au niveau olympique et mondial.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.