Mobilisation pour un objectif commun. Des militants de la cause amazighe, ont annoncé cette semaine, leur regroupement autour d’une plateforme qu’ils ont baptisée « Plateforme de l’action politique amazigh » dont l’objectif est d’élargir « les espaces de débat » sur la question amazigh, notamment au sein des institutions au Maroc.

« Le Front d’action politique amazigh est une initiative collective initiée par un groupe d’acteurs du mouvement amazigh au Maroc, dont les objectifs ou les stratégie à court terme, consistent, notamment, en la sensibilisation sur le niveau des risques de plus en plus graves qui menacent l’Amazighe et le mouvement amazigh, malgré la constitutionnalisation de la première et le militantisme du second », souligne un communiqué du Front dont article19.ma a obtenu lundi une copie.

La même source ajoute que le Front d’action politique amazighe oeuvrera à « élargir les espaces de débat public » sur la question de la participation politique du mouvement amazigh, le but étant de donner plus de force à l’action des composantes du mouvement au sein des institutions.

+ Un fossé existe entre les discours officiels et la réalité au niveau institutionnel +

Le Front, qui relève, par ailleurs, « le fossé qui existe entre les discours officiels et la réalité au niveau institutionnel », estime que « le peuple marocain a été soumis à la plus grande piraterie et vol identitaires initié par la France lors du protectorat » et achevé par ceux influencés par les occidentaux et ceux influencés par les orientaux.

Le Front souligne que le Maroc a aujourd’hui besoin d’un « nouveau contrat social et politique qui reliera le passé et le présent » du pays et permettra de « recouvrer l’identité amazighe et africaine originelle » pour un « Maroc nouveau fondé sur le pluralisme et la diversité dans le cadre de l’unité et d’un nouveau modèle de développement ».

Le Front estime ainsi que « le moment est venu pour les militants de la cause amazighe, qui croient en l’action politique institutionnelle, d’ouvrir un nouveau front de la lutte amazighe, longue et difficile, sans sous-estimer les autres domaines d’actions », soulignant que le mouvement ne se propose de remplacer les autres moyens d’actions mais de « combler un grand vide » et qu’il reste « ouvert à tous les militants amazighs des différentes tendances qui voient en l’action politique un front important » pour défendre les revendications amazighes à travers les institutions.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.