Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi:

Le Matin :

• La Vision Royale d’un développement durable et intégré du monde rural s’est, une nouvelle fois, concrétisée à travers les projets hydrauliques, hydro-agricoles et d’eau potable initiés jeudi par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, dans la province d’Essaouira. Le Souverain a, ainsi, procédé à l’inauguration du barrage “Moulay Abderrahmane”, réalisé sur l’oued Ksoub pour une enveloppe budgétaire globale de 920 millions de dirhams (MDH), du projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre “Ksoub” à l’aval du nouveau barrage, qui mobilise des investissements de l’ordre de 238 MDH, et de projets d’eau potable concernant la réalisation d’une station de traitement des eaux du barrage “Moulay Abderrahmane” et la pose de conduites d’adduction de ses eaux (135 MDH), et un projet de renforcement de l’accès à l’eau potable en milieu rural d’un montant de 192 MDH.

• Sa Majesté le Roi Mohammed VI a eu aujourd’hui un entretien téléphonique avec Son Excellence Kaïs Saaïed, Président de la République tunisienne. Voici un communiqué du Cabinet royal : « Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’assiste, a eu, jeudi, un entretien téléphonique avec Son Excellence Kaïs SAAÏED, Président de la République Tunisienne. Cet entretien, qui a eu lieu à l’initiative de Sa Majesté le Roi, a été l’occasion de rappeler les relations historiques fortes entre les deux pays maghrébins frères, et de convenir d’un échange de Visites, prochainement, entre les deux Chefs d’Etat ».

L’Economiste :

• Les députés ont jusqu’à mardi prochain pour déposer à la Commission des finances leurs amendements sur le projet de loi relatif au financement collaboratif (crowdfunding). Pour Mohamed Benchaâboun, les projections sur le plan international prévoient un marché de 140 milliards de dollars d’ici 2022. Parallèlement, des campagnes de sensibilisation seront organisées pour la vulgarisation de cet instrument auprès du grand public. Concernant le Maroc, “il faut noter, que déjà des opérations de financement en crowdfunding ont pu être réalisées, principalement à partir de plateformes installés à l’étranger, mais ces dernières sont restées limitées”, explique Benchaâboun.

• Malgré les concessions du Maroc en matière de fiscalité de l’export, l’Union européenne ne semble pas encore convaincue. Les responsables marocains devront déployer des trésors d’imagination pour convaincre leurs interlocuteurs de la Commission européenne, la semaine prochaine. A l’évidence, l’essentiel de la rencontre de Bruxelles devrait porter sur la loi de finances 2020. Il s’agit de clarifier les dispositions fiscales ainsi que leurs modalités d’application, principalement celles touchant l’export. L’objectif est de voir si “le Maroc remplit les conditions pour sortir de la liste grise des paradis fiscaux.”

Aujourd’hui le Maroc :

• Les PPP franchissent un nouveau palier. Et pour cause. Le projet de loi n°46.18 modifiant et complétant la loi n° 86.12 relative aux contrats de partenariat public-privé a obtenu le feu vert des députés. Selon les responsables, “le projet de loi s’inscrit dans la mise en application des Hautes directives royales en matière d’ouverture de l’administration aux partenaires économiques locaux et internationaux, d’amélioration de la qualité et de la rentabilité des investissements publics selon une approche harmonieuse répondant à la fois aux besoins des citoyens et offrant un climat propice à l’investissement”.

• Royal Air Maroc (RAM) a annoncé le lancement de sa nouvelle route aérienne reliant Casablanca à Pékin à raison de trois fréquences par semaine. Grâce à cette nouvelle route aérienne, la compagnie nationale reliera, pour la première fois, le Maroc à la Chine en moins de 13 heures par des vols directs opérés par des « B787-9 Dreamliner » d’une capacité de 302 sièges dont 26 en business, précise la RAM dans un communiqué. Les vols au départ de Casablanca seront programmés tous les lundi, jeudi et samedi à 17H00 (heure locale) pour une arrivée à Pékin à 11H55 heure locale (j+1), fait savoir la même source, ajoutant que les vols au départ de Pékin seront programmés tous les mardi, vendredi et dimanche à 13H55 pour une arrivée à Casablanca 19H55.

Al Bayane :

• Les intervenants lors d’une conférence organisée à l’occasion de la célébration de la 34ème Journée nationale de l’architecte, ont appelé à l’élaboration d’un modèle de gouvernance concernant le patrimoine, tout en généralisant une doctrine d’intervention interdisciplinaire et interministérielle traduisant les Directives royales en la matière. Organisée par le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville et le Conseil national de l’Ordre des architectes, cette conférence a été l’occasion pour les architectes et professionnels intervenants d’émettre un ensemble de recommandations retenues à l’issue d’un long processus de débats.

• La Peugeot 208 a été élue voiture de l’année 2020, lors de la 11è édition des Trophées de l’automobile, organisée par le magazine Autonews. Au terme des essais dynamiques, le jury, composé de journalistes, professionnels et experts en automobile, a eu à départager les cinq voitures finalistes après un vote de quelque 53.800 internautes, à savoir la BMW Série 3, la Citroën C5 Aircross, Hyundai Accent, la Peugeot 208 et la Range Rover Evoque.

L’Opinion :

• Tout est bien qui finit bien. La rencontre d’affaires maroco-turque a fait entendre la voix des entrepreneurs marocains, des exportateurs en particulier, et la partie turque a fini par admettre la nécessité d’ouvrir à la discussion l’accord de libre-échange qui lie les deux pays. Dans son intervention, M. Hassan Sentissi, président de l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), a tracé le périmètre des négociations à venir, avec pour finalité l’établissement d’un partenariat win-win, où le Maroc et la Turquie seraient des alliés et non des concurrents, notamment sur les marchés africains et européens.

• Le binôme Amine Zarouk et Mehdi Alaoui à été élu à la tête de la Fédération marocaine des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (APEBI). Amine Zarouk a été porté à la présidence de l’APEBI et Mehdi Alaoui à la vice-présidence en recueillant 224 voix contre 174 pour le binôme Youssef El Alaoui et Abdellatif Tarhine. Avec un programme baptisé « Au service du progrès » et qui s’articule autour de 5 axes, le binôme Amine Zarouk-Mehdi Alaoui compte satisfaire les besoins des membres en termes de business, tout en généralisant l’accès des adhérents aux marchés et aux opportunités d’affaires.

Libération :

• La Grèce qualifie l’initiative marocaine d’autonomie comme une « approche sérieuse et crédible » pour parvenir à une solution à la question du Sahara, a affirmé le ministre grec des Affaires étrangères, Nikos Dendias. « La Grèce considère l’initiative marocaine (d’autonomie) soumise aux Nations Unies comme une approche sérieuse et crédible pour parvenir à une solution » à la question du Sahara, a souligné Dendias lors d’un point de presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Le chef de la diplomatie grecque a, en outre, relevé que son pays « soutient les efforts des Nations Unies visant à aboutir à une solution juste, réaliste, durable et mutuellement acceptable » à la question du Sahara conformément aux résolutions onusiennes pertinentes.

• L’ambassade du Rwanda au Maroc a été inaugurée lors d’une cérémonie organisée mercredi à Rabat. Cette nouvelle ambassade a été inaugurée par le secrétaire d’Etat rwandais aux Affaires étrangères Olivier Nduhungirehe et le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. L’ouverture de cette ambassade, qui intervient après celle du Maroc à Kigali en avril 2017, est importante pour les deux pays puisqu’elle s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations bilatérales surtout après la visite de SM le Roi Mohammed VI à Kigali en octobre 2016, a indiqué Nduhungirehe, à l’issue de la cérémonie d’inauguration.

Akhbar Al Yaoum:

• Le Groupe Banque Centrale Populaire (BCP) a présenté, mercredi à Casablanca, son plan d’accélération de la très petite entreprise (TPE), un ambitieux programme mobilisant l’ensemble des forces vives de la Banque pour soutenir, accompagner et dynamiser le tissu entrepreneurial marocain. En plus d’une offre complète spécialement élaborée pour accompagner la création et le développement des projets entrepreneuriaux, le groupe BCP a engagé, en partenariat avec les collectivités territoriales, un large programme d’inclusion économique des TPE et des autoentrepreneurs à l’échelle nationale. « Le développement de la petite et moyenne entreprise a toujours été en tête des priorités du Groupe Banque Populaire et représente, plus que jamais, un enjeu stratégique national, a indiqué le président directeur général du Groupe, Mohamed Karim Mounir,

Al Massae :

• Si les bus d’occasion entreront en service à Casablanca dans quelques semaines, les Casablancais devront attendre près de 9 mois pour pouvoir emprunter des bus neufs. Des sources bien informées ont indiqué que la société Alsa Al Baida, délégataire du transport urbain par bus dans le Grand Casablanca, mettra en circulation des bus neufs à partir de septembre prochain. Environ 700 bus neufs vont circuler à terme dans les artères du Grand Casablanca. Un chiffre qui fait débat entre ceux qui le considèrent comme suffisant et ceux qui n’en sont pas satisfaits.

Al Ahdath Al Maghribia :

• Prix des carburants.. 3 mois décisifs! Les distributeurs des produits pétroliers au Maroc ont reçu le rapport final du Conseil de la concurrence, qui contient des réponses à leurs réactions aux reproches formulés par le Conseil sur certaines pratiques enfreignant la concurrence loyale. Ainsi, les distributeurs disposent de deux mois pour préparer sa plaidoirie afin de se défendre devant une commission du Conseil. Passés les deux mois, le Conseil de la concurrence convoquera les distributeurs, ajoute la même source, précisant que chaque société sera auditionnée à part, et ce durant deux mois, avant que le Conseil ne se prononce au sujet de celles qui se trouvent en infraction.

Al Alam :

• Une commission conjointe composée du ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie verte et Numérique, des services de la préfecture de Salé et de la Gendarmerie royale a procédé, le 07 janvier, au démantèlement d’un atelier clandestin de fabrication de sacs en plastique interdits, à douar Brahma dans la commune rurale de Amer, à Salé. Un communiqué du ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie verte et Numérique indique que lors de cette opération, la commission de contrôle a procédé à la saisie de près de 2,3 tonnes de rouleaux et de sacs en plastique, de 196 kg de matière première (polyéthylène) emballée dans des sacs en papier sans indications sur l’origine et de 4 machines utilisées dans la fabrication de sacs interdits.

Bayane Al Yaoum :

• L’espace «Bayt Dakira» de l’ancienne médina d’Essaouira, visité mercredi par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L’assiste, est une « fierté » patrimoniale et culturelle du Royaume, a affirmé le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, porte-parole du gouvernement, El Hassan Abyaba. L’espace «Bayt Dakira», qui est un monument spirituel et patrimonial unique en son genre dans le Sud de la Méditerranée et dans le monde islamique, constitue « une source de fierté pour la ville d’Essaouira, pour ses habitants, pour la culture et pour tous les Marocains », a-t-il indiqué. Le ministre a souligné, à cet égard, la volonté de son département de veiller à ce que la ville d’Essaouira reçoive un soutien et un suivi en matière de culture, de patrimoine et d’infrastructures, « pour qu’elle demeure une ville antique dans laquelle convergent culture, patrimoine et authenticité de l’histoire ».

Rissalat Al Oumma :

• Le Maroc arrive largement en tête des pays de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (MENA) en termes du cadre réglementaire de la participation économique des femmes, selon un nouvel indice du groupe de la Banque Mondiale. L’indice fait partie de l’étude « Les Femmes, l’Entreprise et le Droit 2020 » qui mesure 190 économies pour étudier la manière dont les lois affectent les femmes aux différentes étapes de leur vie professionnelle et en se concentrant sur les lois applicables dans la principale ville économique du pays. L’étude couvre les réformes entreprises de juin 2017 à septembre 2019 dans huit domaines associés à l’émancipation économique des femmes.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki s’est entretenu, mercredi à Rabat, avec le secrétaire d’État rwandais chargé de la Communauté de l’Afrique de l’Est, Olivier Nduhungirehe, actuellement en visite de travail dans le Royaume. Au cours de cette entrevue, El Malki s’est félicité des relations distinguées entre les deux institutions législatives des deux pays, qui reflètent le rapprochement entre le Maroc et le Rwanda à tous les niveaux, grâce à la forte volonté de SM le Roi Mohammed VI et de son excellence le président Paul Kagame, indique un communiqué de la Chambre des représentants. Il a, également, souligné que le Maroc et le Rwanda qui soutiennent fortement l’action commune africaine, veillent à renforcer la coopération sud-sud et à consolider l’unité entre les pays du continent africain.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.