Au Maroc, la justice a confirmé en appel, une peine d’un an de prison ferme pour le rappeur Simo Gnawi pour « insulte à corps constitué », et ce, juste après la sortie de la chanson controversée « Aach Achaab » (Vive le peuple).

La chanson qui a été lancée par Gnawi avec ses deux collègues, Yahya Semlali (Lazar) et Wald Lagria, dénonce en termes peu tendres « l’injustice » et « la corruption » au Maroc.

Mohamed Mounir, 31 ans, connu sous le nom de « Simo Gnawi » a été arrêté début novembre 2019 à Salé, pour avoir publié une vidéo « insultant la police » sur l’application Instagram, selon le chef d’inculpation. Il a été par la suite condamné à un an de prison ferme en première instance.

Pour rappel, la chanson « Vive le peuple » qui a dépassé les 21 millions de vues sur « YouTube », a provoqué une controverse sur les réseaux sociaux parmi ceux qui ont considéré son contenu comme « populiste », et d’autres qui ont vu par contre que c’est l’expression du « mécontentement » des jeunes marocains sans perspectives d’avenir.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.