Un cas particulier.L’ambassadeur britannique au Maroc, Thomas Reilly, s’est rendu mardi à Ouezzane dans le cadre des visites qu’il effectue de temps à autre dans les différentes régions et villes du royaume afin de connaître la culture et les coutumes marocaines.

Selon le site arabophone Hespress.com, qui cite des sources proches de l’ambassade britannique, cette visite a ainsi été l’occasion pour le diplomate de féliciter un ancien détenu, qui a obtenu alors qu’il purgeait une peine de prison 5 diplômes en droit public et en droit privé, en langue française, en sociologie et en psychologie sociale en plus de diplômes en gestion de stocks et de technique de peintures.

Lors de sa visite à Ouezzane, l’ambassadeur britannique a également exprimé son admiration pour les potentialités de la région et la beauté de sa nature ainsi que pour l’artisanat local.

La même source a ajouté que l’ambassadeur a parcouru les différentes ruelles de l’ancienne ville où il a acheté un djellaba confectionné avec la laine locale et reçu des cadeaux souvenirs de la main d’artisans de la ville.

Lors de sa visite dans la médina de Ouezzane, des explications ont été données sur les bâtisses historiques de la ville à l’ambassadeur qui a exprimé également son admiration pour la beauté de la ville antique.

Thomas Reilly a conclu sa tournée dans la région en visitant le groupe « femmes du Rif » à la commune Ain Beida, qui compte 9 coopératives féminines de 5 communes, et qui produisent l’huile d’olive vierge.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.