Un drame. Un instituteur du groupe scolaire Aourir, région de Taroudant, est soupçonné d’avoir tabassé son élève de 8 ans. Les images des ecchymoses sur le visage de l’enfant, qui ont fait le tour des réseaux sociaux, ont provoqué la colère et l’indignation des marocains.

La Gendarmerie Royale a ouvert une enquête afin de mettre au clair cette affaire. Sur ordre du procureur du tribunal de Taroudant, le mis en cause a été arrêté et maintenu en détention préventive en attendant les résultats des investigations, selon les médias de la région.

Un militant associatif basé à Taroudant a déclaré à 2M que cette élève en première année primaire n’est pas un cas isolé, « plusieurs de ses camarades ont elles aussi été tabassées par cet instituteur ».

La Direction régionale du Ministère de l’éducation nationale de Taroudant a confirmé à la presse que l’élève agressée poursuit effectivement ses études dans l’établissement, « mais l’instituteur nie catégoriquement les faits qui lui sont reprochés et qu’aucun cas de violence n’a été enregistrée dans cet établissement ».

« Difficile à croire cette version des faits », répondent les parents de la victime.

Par ailleurs, une commission éducative est attendue dans l’établissement en question « afin d’écouter » la version des autres élèves cadres éducatifs afin de cerner le problème, affirme-t-on.

Affaire à suivre…

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.