Le Marocain Abdessalam Tazi, condamné à 12 ans de prison pour recrutement de djihadistes et financement d’activités terroristes pour le compte de l’Etat Islamique (EI), a été retrouvé jeudi matin mort dans sa cellule individuelle, de la prison de Monsanto (Lisbonne).

Après confirmation du décès du détenu par les services médicaux, son corps a été transporté à l’Institut National de Médecine Légal pour une autopsie. Une enquête a été ouverte par l’administration pénitentiaire afin de déterminer les causes de la mort, a rapporté le journal espagnol « La Vanguardia ».

Tazi, âgé de 65 ans, a été condamné juillet dernier par le tribunal portugais à 12 ans de prison ferme pour recrutement pour Daech, financement d’activités terroristes, et aussi falsification et utilisation de documents et de cartes de crédit.

Sa principale activité consistait à recruter des citoyens marocains pour rejoindre l’EI, selon la même source.

Le sexagénaire est arrivé avec un faux passeport au Portugal en 2013, en provenance de Guinée-Bissau. Il réussit à obtenir l’asile en tant que réfugié.

Il était accompagné de Hicham El Hanafi, un individu recruté au Maroc et avec qui il vivait dans le même quartier portugais.

Ce dernier a été arrêté en France pour liens présumés avec la préparation de deux attaques terroristes. Tandis que Tazi a été interpellé en Allemagne en 2016 pour fraude informatique et extradé vers le Portugal,

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.