Changement de position. Abdellatif Ouahbi, un des dirigeants du Parti authenticité et modernité (PAM), a révélé « une nouvelle feuille de route « dans la gestion des relations du parti avec le pouvoir, les autres formations politiques et la société.

« Aujourd’hui, nous nous sommes réconciliés en interne afin de nous réconcilier avec tout le monde, avec notre environnement politique et les autres formations », a déclaré Ouahbi au site goud.ma, soulignant que « le Parti justice et développement (PJD) n’est pas une ligne rouge, et nous le traiterons comme les autres partis ».

« Nous sommes prêts à nous réconcilier avec le PJD, tant qu’il est l’un des partis nationaux qui sont attachés aux constantes nationales »a-t-il souligné avant d’ajouter : « notre différend avec ce parti ne dépasse pas les visions et nous unit la volonté de développer le pays ».

Quant à l’avenir des relations entre le PAM et les autres partis, en particulier le Rassemblement national des indépendants (RNI), Ouahbi a indiqué que « le Parti de la colombe, nous le considérons comme un parti ami et nous voulons que nos relations avec lui restent dans le cadre du respect ».

Et d’ajouter : « Ne ne voulons pas que ce parti (le RNI) complote contre nous et nous poignarde dans le dos ». « Nous considérons le RNI comme le plus proche de nous mais nous voyons qu’il s’éloigne de nous, c’est pourquoi nous devons préserver notre indépendance et notre relation avec ce parti doit être caractérisée par l’éthique ».

+ Le PAM va renaître… l’histoire retiendra +

Ouahbi a affirmé que « le parti va renaître », ajoutant que « la renaissance du PAM aura lieu en février en réponse à certaines voix qui ont cru que ce parti mourrait en février », en allusion aux slogans politiques qui ont été scandé le 20 février 2011 lesquels exigeaient la dissolution du PAM.

Interrogé sur le retour du PAM pour la course à la présidence du gouvernement, comme lors des élections de 2016 sans avoir pu les remporter, alors que le pouvoir était du côté du parti comme le soutiennent les politiciens, Ouahbi a affirmé : « nous occuperons la première position lors des élections de 2021 et nous aurons un groupe parlementaire fort ».

Il a, par ailleurs, souligné que la période qui reste à la majorité gouvernementale actuelle verra une forte opposition de la part du groupe parlementaire de son parti, appelant les autres formations à la coordination pour faire face aux partis de la majorité sans aucune distinction.

Et de conclure: « je suis certain qu’après la réconciliation, nous gagnerons, et l’histoire le retiendra ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.