Un changement inattendu. Au milieu des tensions croissantes avec l’Iran, la Marine américaine a annulé des exercices prévus le 8 janvier avec le Maroc et a décidé de rediriger le navire d’assaut amphibie USS Bataan (LHD-5), qui a embarqué le 26e corps expéditionnaire des Marines, vers le Moyen-Orient, a confirmé un responsable de la défense au site USNI News.

Pour rappel, des membres de la 26e corps expéditionnaire des Marines et de l’équipage de Bataan devaient en principe s’entraîner avec des membres de l’armée marocaine dans le cadre de l’exercice conjoint African Lion de mer.

«Le USS Bataan et la Marine Expeditionary Unit (MEU) mènent actuellement des opérations de routine, démontrant la flexibilité inhérente de nos forces navales», a déclaré vendredi le lieutenant Commandant Matthew Comer, porte-parole de la 6ème flotte américaine, a déclaré à USNI News.

«Pour des raisons de sécurité opérationnelle, nous ne discutons pas des opérations futures. Les unités opèrent en continu à travers le monde pour fournir aux commandants une force opérationnelle maritime air-sol en mer, déployée vers l’avant, flexible et réactive », précise la même source.

+ Le Pentagone va envoyer jusqu’à 3 500 soldats de plus dans la région… +

Les Marines se joindront aux soldats de la 82ème Airborne, basée à Fort Bragg, en Caroline du Nord, qui ont été envoyés en Irak par mesure de sécurité à la suite de l’opération américaine qui a éliminé un haut responsable militaire iranien.

Qasem Soleimani a été tué suite à une attaque de drones américains, selon le ministère de la Défense. Le général Soleimani était l’homme fort du régime et le chef du Corps des gardiens de la révolution islamique d’Iran – Force Quds, une organisation classée par Washington comme groupe « terroriste ».

« Soleimani développait activement des plans pour attaquer les diplomates américains et les militaires en Irak et dans toute la région », selon un communiqué du Pentagone.

A noter que plusieurs agences de presse ont annoncé que le Pentagone allait envoyer jusqu’à 3 500 soldats de plus dans la région, au cas où l’Iran ou les forces soutenues par l’Iran tenteraient des représailles après la mort jeudi à Baghdad de Soleimani.

Les nouveaux déploiements et la mort de Soleimani font partie d’une série récente d’interactions croissantes entre l’Iran, les forces soutenues par l’Iran et les États-Unis en Irak et en Syrie.

Mardi, une foule comprenant des membres de la milice soutenue par l’Iran a pris d’assaut la porte d’entrée du complexe de l’ambassade des États-Unis à Bagdad. La foule protestait contre les récentes frappes aériennes militaires américaines sur cinq sites du groupe armé « Kataib Hezbollah » en Irak et en Syrie.

Le Pentagone a rapidement envoyé une centaine de Marines de la Force opérationnelle spéciale air-sol marine (MAGTF) ​​basée au Koweït — Le Commandement central de réponse aux crises — a été envoyé pour renforcer la sécurité dans le complexe de l’ambassade des États-Unis à Bagdad.

Le jour du Nouvel An, le Pentagone a envoyé environ 750 membres de la 82ème division aéroportée de l’armée américaine au Koweït.

Pour rappel, Le Bataan Amphibious Ready Group venait d’arriver au large des côtes marocaines cette semaine avant sa nouvelle mission, selon l’USNI Fleet tracker. L’ARG s’est déployée tranquillement depuis la côte est en décembre

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.