L’ambassade des États-Unis à Bagdad a été attaquée, mardi, par des milliers de manifestants qui brûlaient des drapeaux, après des frappes américaines meurtrières contre un groupe armé irakien, rapportent les médias.

Les manifestants, qui participaient au cortège funéraire de 25 combattants tués dans des raids aériens dimanche en Irak, brandissaient des banderoles appelant notamment au départ des troupes US et à la fermeture de l’ambassade des Etats Unis à Bagdad, indiquent les médias. Des raids ont été menés en représailles à la mort d’un sous-traitant américain dans une attaque à la roquette contre une base en Irak, non revendiquée mais attribuée par Washington à la faction chiite des brigades du Hezbollah.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.