L’ex-PDG de Renault-Nissan Carlos Ghosn, qui attendait son procès en résidence surveillée au Japon, a confirmé mardi se trouver au Liban. Selon des médias libanais, Ghosn est arrivé lundi à l’aéroport de Beyrouth.

« Je suis à présent au Liban. Je ne suis plus l’otage d’un système judiciaire japonais partial où prévaut la présomption de culpabilité », a-t-il écrit, selon un document rendu public par ses porte-parole.

« Je n’ai pas fui la justice, je me suis libéré de l’injustice et de la persécution politique. Je peux enfin communiquer librement avec les médias, ce que je ferai dès la semaine prochaine », ajoute-t-il.

Il s’agit d’un développement inattendu pour le magnat déchu de l’automobile, jusque-là assigné à résidence au Japon où il attendait d’être jugé à partir d’avril 2020 pour des malversations financières présumées.

Selon le journal libanais al-Joumhouriya, qui a dévoilé l’information, le patron déchu de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi est arrivé à Beyrouth dans un avion en provenance de Turquie.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.