Libertés. Des dizaines de journalistes et des militants des droits de l’homme ont pris part à un sit-in, samedi 28 décembre, devant le Parlement à Rabat, en signe soutien au journaliste en détention Omar Radi.

Radi est en état d’arrestation à Casablanca depuis le 26 décembre, pour “outrage à magistrat”, selon ses avocats.

Les manifestants ont scandé des slogans pour « une justice indépendante » et attiré l’attention sur le « recul de la liberté d’expression » au Maroc. Ils surtout lancé un appel à la libération immédiate et sans condition du journaliste sous les verrous à cause d’un tweet.

Pour rappel, Radi est poursuivi pour un tweet mis en ligne le 6 avril 2019 dans lequel il a dénoncé sévèrement le verdict prononcé par un juge – – qu’il a cité nommément- -, lors du très médiatisé procès de Hirak Rif.

Au cours d’une première audience, la défense du journaliste a demandé sa remise en liberté provisoire, mais la requête a été rejetée par le tribunal de Casablanca.

La prochaine audience a été fixée au 2 janvier 2020, à partir de 15H00, affirment les mêmes sources.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.