Controverse. Une leçon de religion qui n’a pas plu à tout le monde. À genoux et face à La Mecque, un professeur d’une école à Bjurbäck (sud de la Suède) a récité à ses écoliers quelques verset du Coran, « une façon de se familiariser et d’acquérir une meilleure compréhension de la religion musulmane », affirme-t-il.

La classe était divisée en deux, les garçons à l’avant et les filles à l’arrière de la salle. Après la prière, les collégiens ont dansé sur de la musique arabe et mangé des gâteaux orientaux » pour reproduire l’Aïd el-Fitr, a rapporté Sputnik News, citant le journal local Samhallsnytt.

Contrarié, un parent a dénoncé ces méthodes pédagogique en confiant que ses filles «ne voulaient même pas être là parce qu’elles ne pouvaient pas comprendre un mot de ce que le professeur lisait en arabe, langue du Coran».

+ Réaction de l’école et des autorités locales +

L’établissement scolaire a confronté les parents en se défendant que c’était une leçon portant sur l’Islam et l’imitation de la prière était un « jeu de rôle » permettant d’acquérir une meilleure compréhension de cette religion . Ces derniers semblent ne pas être convaincus de cette explication.

«Appeler cela un jeu de rôle n’est pas correct car cela me blesse en tant que parent», a-t-il déclaré le père des filles au journal. «C’est moi, pas l’établissement scolaire, qui élève mes enfants… ils y vont pour apprendre des choses qui resteront avec eux pour le reste de leur vie.»

Une histoire qui a suscité un tollé sur les réseaux sociaux. Les autorités locales ont indiqué qu’au « cours de cette leçon, aucun élève n’a exprimé sa préoccupation ou son insécurité. La participation au jeu de rôle n’était pas obligatoire », selon la même source.

Le débat est ouvert…

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.