Le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani a démenti la rumeur selon laquelle l’État envisage d’imposer 55 dirhams supplémentaires sur les factures d’eau et d’électricité comme nouvelle taxe pour sauver de la faillite la chaîne de télévision 2M.

El Othmani, qui intervenait dimanche lors d’une réunion régionale du Parti justice et développement (PJD), a ajouté que « la taxe que les Marocains paient au profit de la télévision publique est ancienne et le gouvernement actuel n’a introduit aucune nouvelle taxe ».

«Contrairement aux rumeurs qui circulent, en 2013, le gouvernement a supprimé cette taxe imposée sur les factures d’eau et d’électricité pour les dernières tranches (1, 2 et 3), ce qui signifie que 80% des familles marocaines qui paient les factures d’eau et d’électricité ne paient pas la taxe sur les médias audiovisuel ».

Il a souligné que cette «taxe (55 dirhams), qui existait déjà, concerne 20% des Marocains qui paient les quatrième et cinquième tranches d’eau et d’électricité et qui appartiennent à une catégorie sociale à revenu élevé », s’interrogeant : «où est le problème avec une contribution de 55 Dirhams par mois de cette catégorie sociale? ».

+ Fake news… saper le travail du gouvernement +

Le chef du gouvernement a également expliqué que la taxe de 55 dirhams par mois n’est pas versée à la deuxième chaîne, avant d’ajouter: « Depuis quatre ans, aucun centime de cette taxe n’est allé à 2M, et il n’y a aucune intention ni discussion au sein du gouvernement pour récupérer ou imposer cette taxe aux Marocains comme le prétendent des internautes sur les réseaux sociaux ».

Pour lui, il s’agit de « fausses nouvelles » propagées sur les réseaux sociaux dans le but de « saper le travail du gouvernement ».

Concernant le refus du gouvernement d’exonérer les retraités de l’impôt sur le revenu, il a expliqué que 90% des 1,8 million de retraités au Maroc ne paient pas l’impôt sur le revenu, soit environ 1,6 million, ajoutant que les 20% restants des retraités sont divisés en deux catégories: l’une bénéficiant d’une réduction de 60% et une deuxième catégorie de 40% de réduction.

En d’autres termes, les retraités dont la pension dépasse les 16.000 dirhams par mois bénificient de 40% de réduction. Et de marteler: « n’est-ce pas une injustice? Celui qui touche 20.000 ou 30.000 dirhams par mois, pourquoi ne devrait-il pas payer l’impôt sur le revenu? ».

Le débat est ouvert…

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.