Cette convention, qui s’inscrit dans la continuité des actions menées au titre des précédents accords de partenariat entre le ministère et le Groupe OCP, vise l’établissement d’un cadre de collaboration entre les parties prenantes et le développement davantage des axes de coopération dans les domaines d’intérêt commun, indiquent les signataires dans un communiqué conjoint.

Dans le domaine de l’enseignement, de la formation et de la recherche, les parties conviennent de mettre en œuvre, en s’appuyant sur l’Université et les différentes institutions de formation et de recherche concernées, une nouvelle dynamique de coopération visant le développement d’une nouvelle approche inclusive d’enseignement et de formation dans divers domaines, notamment des mines et de l’industrie minérale.

Il s’agit aussi de la promotion de la recherche scientifique et technique dans ces domaines, en synergie avec des institutions nationales et internationales, de l’intégration des différents acteurs du secteur minier à l’échelle nationale, ainsi que la mise en place d’un programme d’action déployé sur les bases des partenariats entre l’UM6P et les institutions de formation concernées.

Le développement durable constitue un élément crucial de cette convention de partenariat à travers lequel le ministère et l’OCP entendent mettre en synergie leurs efforts, compétences et expériences afin d’identifier et mettre en œuvre un programme intégré en matière de protection de l’environnement et de développement durable.

Ce programme a pour objectifs notamment le renforcement de l’approche « Economie circulaire », la contribution à l’engagement communautaire et la déclinaison de la stratégie nationale de développement durable. Les parties s’accordent aussi à œuvrer pour le développement des énergies renouvelables et la préservation des ressources hydriques afin de permettre au Groupe OCP d’atteindre son objectif de 100% d’électricité propre et 100% d’eau non conventionnelle (dessalement et STEP) en 2028.

A l’occasion de cette rencontre, une convention spécifique a été conclue entre le ministère, l’OCP et l’Université portant sur la création et le développement du Centre d’excellence africain de la mine.

Ce centre d’excellence jouera un rôle clé dans la formation, la recherche, et le développement du secteur minier marocain et africain. Il sera établi au niveau de l’UM6P où il bénéficiera d’une superficie couverte de 10.000 m2, et sera doté de plusieurs plateaux techniques (carothèque, géomodelling, géophysique, minéralurgie et traitement, digitalisation etc.). Pour atteindre ses objectifs, le centre s’appuiera sur la « Mine expérimentale » de Benguerir et sur les autres laboratoires et départements de l’UM6P et créera des ponts avec les universités et écoles marocaines et africaines.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.