Tant qu’il y a de la recherche, il y a l’espoir de trouver l’or noir… « Predator Gas Ventures (PGVL), une filiale de la compagnie britannique « Predator Oil & Gas Holdings » a annoncé, lundi, qu’elle vient de conclure un accord d’option de forage avec la société canadienne « Star Valley Drilling Ltd » portant sur les permis Guercif I,II, III et IV.

Dans un communiqué, posté sur son site web, Predator Oil & Gas Holdings, qui détient 75% dans les permis de Guercif dans le cadre d’une joint-venture avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), souligne que cet accord est valable jusqu’au 31 janvier prochain « sauf accord entre les deux parties permettant la négociation et l’exécution d’un contrat de forage juridiquement contraignant ».

L’Accord prévoit aussi une date de mobilisation du matériel de forage durant la période allant du 15 mars au 30 avril 2020, « sauf autre accord entre les parties ».

Le programme initial de la société prévoit le forage du prospect de Moulouya-1 d’une profondeur de 2 000 mètres, la mobilisation du matériel de forage et les opérations de forage devant prendre jusqu’à 30 jours.

+ Des forages soutenus pour le gaz au Maroc +

La compagnie britannique indique, en outre, que l’achèvement du premier puits libérera 1 million de dollars de la garantie bancaire de 1,5 million de dollars de PGVL auprès de l’ONHYM, sous réserve de la livraison finale de toutes les données du puits à l’Office marocains des hydrocarbures.

Selon la même source, il s’agit, sous réserve notamment de l’approbation par l’ONHYM, d’une « autre étape importante dans la stratégie de la société visant à développer le gaz peu profond au Maroc en plus d’autres infrastructures en tant que contribution plus verte à la réduction de l’empreinte carbone du Maroc », a souligné le PDG de Predator Oil & Gas Holdings, Paul Griffiths, cité dans le communiqué.

Et d’ajouter: « Le Maroc entre à nouveau dans une période passionnante d’activités de forage soutenues pour le gaz, avec un programme de forage comprenant 12 puits ayant commencé dans le bassin du Rharb à l’ouest et d’autres puits potentiels envisagés plus au sud, où plusieurs sociétés espèrent évaluer le potentiel gazier du Trias Tagi ».

Pour lui, « les perspectives gazières de la société sont au cœur de cette activité et la zone de licence de Guercif nous offre une place attrayante avec de multiples perspectives et permet de tester tous les gaz en cours d’évaluation pour le forage autour de nous ».

Predator Oil & Gas Holdings a, en outre, fait savoir qu’elle rendra compte des progrès que connaîtront les négociations de finalisation des conditions commerciales du contrat de forage.

Les permis Guercif d’exploration, I, II, III et IV. couvrent une superficie de 7.269 km² et se situe à environ 250 kilomètres à l’est du bassin du Rharb où la production de gaz peu profond a été établie par SDX Energy Plc depuis plusieurs années. Ils se trouvent également à environ 180 kilomètres au nord-ouest de Tendrara où le gaz découvert en profondeur est actuellement évalué et potentiellement développé par Sound Energy Plc.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.