L’opération de sélection des ouvrières agricoles marocaines qui seront retenues pour la cueillette des fraises dans les champs espagnols débutera la semaine prochaine dans trois zones au Maroc.

Dans une déclaration à l’agence de presse espagnole EFE, relayée par Hespress, les représentants du ministère espagnol du Travail au Maroc, qui coordonnent avec l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences marocaines (ANAPEC), ont indiqué que les hommes d’affaires andalous travaillant dans le secteur se déplaceront dans trois zones différentes au Maroc pour enregistrer les femmes candidates au travail de récolte des fraises, pour en sélectionner 6.500 ouvrières saisonnières.

De son côté, l’ANAPEC défend la « discrimination positive » en privilégiant le recrutement des mères de familles, surtout les veuves et les divorcées, qui sont assurées de retourner à leur pays.

L’année dernière, 14.538 femmes ont travaillé dans les champs de fraises en Espagne alors que pour la saison en cours ce chiffre devrait dépasser les 17.000 dont la plupart ont déjà fait le voyage l’année dernière.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.