Insolite. Au moment où une certaine confusion règne dans les médias, notamment casablancais sur le but de la courte visite du secrétaire d’État américain Michael Pompeo jeudi à Rabat, sa porte-parole Morgan Ortagus nous éclaire avec une vidéo insolite, pour ne pas dire autre chose.

A défaut d’informations précises et exclusives sur cette visite-éclair de six heures en tout et pour tout au Maroc, Mme Ortagus nous dévoile comment le thé marocain « soulage » physiquement après une longue journée de travail.

L’employée voilée de l’ambassade américaine qui l’accompagne lui explique que « plus la théière est élevée par le serveur, plus le thé qui est versé dans le verre dans le plateau en face d’elle est excellentissime ».

Motivée par la curiosité et l’explication donnée, la porte-parole américaine passe à l’action et tente de convaincre ses followers sur Twitter de venir nombreux déguster ce breuvage sucré made-in-Morocco.

Tout ça est beau et instructif pour les novices, sauf que l’explication donnée par la voilée est tirée par les cheveux car de mémoire d’homme, le thé n’a jamais été servi en famille de cette manière. C’est plutôt une « bidaa » (innovation peu commune).

Pour rappel, du point de vue des habitants du pays du Soleil Levant (touristes Nippons) qui admirent ce breuvage lors de leur séjour au Maroc, ils ne cachent pas leur « réserve » quant à la manière dont on le sert dans les circuits touristiques.

Pour ces gentils touristes japonais, ça leur rappelle malheureusement la manière dont « un cheval pisse debout ». No comment!

Zut, on a oublié la visite de Pompeo et la polémique qu’elle a déclenchée, alors que le ministre des AE, Nasser Bourita a tout fait pour que la visite se passe dans les règles de l’art y compris ses messages, mais « fil Al-Maghrib la tastghrib » ( Au pays du Soleil Couchant, ne point s’étonner), disent les Orientaux.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.