La règle d conduite. Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, vient d’émettre « une circulaire » en interne qui ne doit pas plaire à tout le monde. Elle concerne la présence des cadres et agents du ministère aux réceptions, notamment celles organisées par les ambassades étrangères, les institutions et les organisations internationales à Rabat.

Dans cette note, le ministre souligne que les invitations adressées aux cadres du ministère des Affaires étrangères, à l’intérieur et à l’extérieur du Maroc, « ne sont pas adressées au fonctionnaire ou à l’agent en tant que personne, mais constituent des activités professionnelles qui leur sont destinées en leurs qualités diplomatiques ou consulaires ».

Selon les sources du site arabophone Hespress, l’objectif de cette note n’est pas d’empêcher les diplomates ou les responsables d’assister à des réceptions, mais de « l’organiser » et de rappeler le « devoir de réserve » et de responsabilité, car ces manifestations ne sont pas des activités de loisirs, mais sont « au cœur des activités officielles ».

La présence d’un diplomate, d’un responsable ou d’un cadre du ministère des Affaires étrangères à une réception organisée par une ambassade à l’étranger ou à l’intérieur du Maroc constitue une représentation de l’État marocain et doit donc être encadrée dans le cadre des normes et lois diplomatiques », selon le site.

+ L’article 55… et le secret professionnel +

La circulaire ministérielle souligne ainsi la nécessité de veiller au devoir de réserve lors de la participation à des manifestations organisées par les représentations étrangères, les institutions et les organisations internationales ainsi que les ONG étrangères et nationales.

Le ministre met également l’accent dans cette note sur la nécessité de veiller au respect du devoir de réserve, conformément aux dispositions de l’article 56 du statut des fonctionnaires et agents du ministère lequel stipule qu’il faut éviter tout ce qui pourrait porter atteinte au prestige et à l’inviolabilité du Royaume ou porter atteinte à la dignité et à l’honneur de leur fonction aussi bien lors de l’exercice de leurs missions que dans leur vie privée ».

Il insiste également sur la préservation par les fonctionnaires et agents du « secret professionnel » et des » informations  » dont ils ont eu connaissance dans l’exercice de leurs fonctions, conformément aux dispositions de l’article 55 du statut des fonctionnaires du Ministère lequel leur interdit de divulguer, de quelque manière que ce soit, les informations et documents mis à leur disposition.

La circulaire ministérielle invite, par ailleurs, les responsables et les fonctionnaires du ministère à informer leurs supérieurs hiérarchiques des invitations qu’ils reçoivent avant d’y répondre ou d’y renoncer sauf instructions contraires, selon la même source.

Contacté par Article19.ma, le service concerné au ministère des Affaires étrangères n’était pas immédiatement joignable au téléphone pour commentaire.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.