Scandale. Selon les premières estimations, le montant total des sommes déboursées par les victimes et empochées par les responsables du groupe immobilier Bab Darna, au cours des 4 dernières années, a dépassé les 40 milliards de centimes, selon des médias casablancais.

Selon les victimes de cette grande escroquerie, citées par Hespress, ce chiffre reste provisoire et pourra même dépasser les 50 milliards de centimes car il concerne les seuls 855 plaignants sans compter les clients établis à l’étranger qui ont, eux aussi, déposé leurs plaintes auprès des ambassades et consulats du Maroc en Europe et aux Etats-Unis, ajoutent les mêmes sources.

Mohamed El Ouardi, directeur exécutif du groupe Bab Darna, a basé sa stratégie sur la participation aux salons de l’immobilier destinés aux immigrés marocains en Europe.

Bab Darna a vendu à Bruxelles des appartements, inexistants dans la réalité, et a encaissé des avances sans que les propriétaires n’aient reçu les contrats de vente de ces appartements des résidences « Chalh » construits sur des terrains qui n’appartiennent pas à Bab Darna.

L’enquête préliminaire a révélé qu’El Ouardi possédait quatre sociétés et groupes basés à Casablanca, dont le groupe « Capital Invest », qui dispose d’un capital de 7,1 millions de dirhams, ajoute la même source.

Parmi les victimes figurent des hauts cadres fonctionnaires, de sociétés privées ainsi que des investisseurs et dirigeants de petites entreprises en plus de Marocains résidents à l’étranger.

Le patron de la société « Bab Darna » a été dès le début de l’enquête sur cette énorme escroquerie qui proposait des appartements à des prix défiant toute concurrence.

Affaire Bab Darna – Le notaire impliqué dans les contrats fictifs de vente entendu par la police judiciaire

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.