Le service provincial de la police judiciaire d’Oujda a arrêté vendredi trois individus, dont deux aux antécédents judiciaires pour l’organisation de l’émigration illégale, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel actif dans la migration clandestine et la traite des êtres humains.

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les enquêtes préliminaires effectuées dans le cadre de cette affaire ont permis l’arrestation des suspects, âgés entre 38 et 55 ans, dans une maison à Oujda, en compagnie de six candidats à la migration clandestine, du propriétaire de domicile qui hébergeait les candidats et d’un chauffeur de taxi.

Les fouilles ont permis la saisie d’une embarcation pneumatique équipée d’un moteur, d’une voiture, d’une moto tricycle et de téléphones portables, précise le communiqué. Les mis en cause ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, alors que les candidats à l’émigration clandestine, le chauffeur du taxi et le propriétaire de la maison on été auditionnés, afin d’élucider tous les tenants et aboutissants de cette affaire et de révéler tous les complices impliqués dans ce réseau criminel, a ajouté la même source.

Cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts inlassables déployés par les services de la sûreté pour lutter contre les réseaux criminels actifs dans l’organisation de l’émigration clandestine et la traite des êtres humains.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.