Le Maroc n’est pas content des pratiques turques. Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et Numérique, Moulay Hafid Elalamy, qui a laissé entendre devant le parlement que « les accords de libre-échange nuisibles à l’économie marocaine devront être annulé, en allusion notamment à ceux liant le Maroc et la Turquie, est attendu au cours de cette semaine à Istanbul.

Le ministre marocain prendra part à la 35ème session du Comité permanent de la coopération économique et commerciale des pays membres de l’OCI (COMCEC) prévue les 27 et 28 du mois en cours novembre à Istanbul.

Ouverte lundi par une réunion préparatoire au niveau des hauts fonctionnaires, cette session est axée, entre autres, sur les moyens d’améliorer les systèmes de gestion des risques douaniers dans les pays membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), de promouvoir des systèmes alimentaires durables dans les pays islamiques, et de renforcer le partenariat commercial et économique entre les pays de l’OCI.

+ Les accords préjudiciables à l’économie marocaine seraient annulés +

Selon alyaoum24, lors de cette session, Elalamy devra présenter l’expérience du Maroc en matière de promotion de systèmes alimentaires durables à travers des politiques nationales relatives à l’industrie alimentaire et des initiatives de coopération internationale, notamment le lancement de l’Initiative africaine d’adaptation agricole, qui vise à réduire l’impact du changement climatique sur l’agriculture africaine.

Il y a quelques jours, en réponse à une question du groupe de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) à la Chambre des conseillers, Elalamy a annoncé que son ministère procédera à l’évaluation des accords de libre-échange signés entre le Maroc et plusieurs pays, soulignant que les accords préjudiciables à l’économie marocaine seraient annulés. Il a ajouté que son département en décidera à la lumière d’une étude sur les accords commerciaux.

Elalamy, rappelle-t-on, avait décidé, il y a environ un an, de supprimer l’exonération douanière sur le tissus en provenance de la Turquie dans le but de protéger l’industrie textile nationale face à la concurrence turque.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.