Un triste constat. Le Maroc a reculé de 40 places sur l’échelle des pays considérés comme les moins touchés par le terrorisme « Global Terrorism Index 2019 » (GTI) à cause de l’assassinat des deux touristes scandinaves dans la province d’Al Haouz l’an dernier par des terroristes se réclamant de l’Etat islamique.

Dans ce nouveau classement, le Maroc est passé du 132ème au 92ème rang mondial sur les 168 pays classés, allant des plus vulnérables au terrorisme aux plus sûrs.

Selon ce rapport, publié par l’Institut pour l’économie et la paix (Institute of Economics and Peace, IEP), au niveau de la région MENA, qui a enregistré globalement pour la 3ème année consécutive une amélioration substantielle, « seuls l’Iran et le Maroc ont enregistré une détérioration ».

Le rapport rappelle à ce sujet l’attentat terroriste qui a coûté la vie à deux touristes scandinaves, le premier du genre depuis 2015, et qui a été commis par des extrémistes se réclamant de l’organisation Daesh laquelle n’a jamais été présente au Maroc.

Le rapport relève que les décès dus au terrorisme dans la région MENA représentent 42% du total mondial enregistrés depuis 2002, soulignant, cependant, que depuis la défaite de l’Etat islamique la part de la région dans le total mondial a chuté substantiellement, et en 2018, elle ne représentait que 15% des nombre total des personnes tuées.

+ Le Maroc est passé du 132ème au 92ème rang mondial sur les 168 pays classés +

Entre 2002 et 2018, ce sont l’Asie du Sud, la région MENA et l’Afrique subsaharienne qui ont enregistré, rappelle le rapport, le plus de morts avec 93% de tous les décès dus au terrorisme.

Au plan mondial, le nombre de décès dus au terrorisme a diminué de 15,2% en 2018, avec 15.952 morts, indique le rapport relevant que la baisse la plus importante a été enregistrée en Irak (-75%) et en Syrie (-40%), les attaques perpétrées par Daesh ayant baissé de 36% en Irak et de 53% en Syrie entre 2017 et 2018.

Au niveau mondial, le rapport 2019 relève une amélioration dans 98 pays, contre 40 où la situation s’est détériorée au cours des dernières années, notant, toutefois, que l’impact global du terrorisme demeure plus élevé dans 80 pays qu’il y a cinq ans.

Parmi les pays les plus exposés au terrorisme, figurent l’Afghanistan, l’Irak, le Nigéria, la Syrie et le Pakistan alors que la Corée du Nord, la Gambie, Oman, la Guinée Bissau et la Biélorussie sont parmi les moins impactés par le fléau du terrorisme.

Toutefois, le rapport souligne que le terrorisme reste une menace pour la sécurité mondiale, 71 pays ayant enregistré plus d’un décès.

Par ailleurs, le rapport considère les Talibans comme étant le plus meurtrier des groupes terroristes au monde avec 38% de personnes tuées dans des attaques terroristes.

L’IEP estime, enfin, l’impact du terrorisme sur l’économie mondiale, en 2018, à 33 milliards de dollars américains, soit une baisse significative de 38% par rapport à une année auparavant.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.