« Trop, c’est trop », protesta le Docteur Khalid Yassine quand une clinique privée à Casablanca a voulu « le dépouiller » de son argent contre un service médical catastrophique.

Après la mise en ligne de sa vidéo tournée mardi en face de la clinique, les réseaux sociaux marocains se sont enflammés en signe de solidarité avec le médecin et sa petite fille malade.

L’homme, qui s’est présenté sous le nom de Dr. Khalid Yassine, a déclaré qu’il avait emmené sa fille à la Clinique Jerrada Oasis de Casablanca à la suite d’une chute.

Il a lancé un appel au ministre de la Santé afin de secouer le cocotier et mettre fin à l’amateurisme et au laisser-aller que connaît un certain nombre de cliniques privées.

Yassine affirme qu’il n’avait jamais pensé que sa fille et lui seraient « victimes » du secteur de la santé « peu professionnel » au Maroc.

Il a déclaré que ces institutions fonctionnaient sans «surveillance» et ne respectaient pas les normes de base en matière de soins de santé.

« Je suis moi-même un médecin et je travaille dans ce domaine. J’ai enseigné aux médecins, aux infirmières et aux techniciens, mais je n’avais jamais imaginé que la situation serait aussi peu professionnelle comme je l’ai vu aujourd’hui. »

L’homme a déclaré que les employés de la clinique lui avaient demandé « de payer avant l’admission » de sa fille à l’hôpital.

Il a dit que le personnel de la Clinique lui avait demandé de payer 250 € pour un scanner ou une tomographie par ordinateur.

« Je n’ai jamais vu une telle chose comme payer plus de 250 € pour un scan sans avoir à faire appel à un spécialiste pour lire le rapport.»

Il rajoute que personne à la clinique n’a pris la peine de signer le rapport après le scan.

Il rajoute que le personnel de la clinique lui avait dit qu’un radiologue avait vérifié le rapport.

«Comment l’a-t-il vérifié? A-t-il vérifié l’analyse depuis son téléphone? » s’exprime t-il avec colère.

L’homme a précisé que personne n’avait donné d’analgésiques à sa fille.

Il a poursuivi en dénonçant plus largement les soins de santé marocains en déclarant: « La vie des gens n’est pas un jeu (…), nous avons été témoins de plusieurs incidents similaires dus à des soins insuffisants au Maroc ».

«Qui est responsable de tout cela?», a-t-il demandé de manière rhétorique, soulignant que le ministre de la Santé devrait surveiller la situation.

La clinique n’a pas encore réagi aux accusations de ce médecin arabe.

Pour rappel, l’incident intervient deux semaines après la diffusion d’une « vidéo-choc » montrant une femme accouchant en plein air, et ce, juste à côté du centre hospitalier universitaire (CHU) de Fès. Après qu’un agent de sécurité de l’hôpital lui a refusé l’accès, la pauvre dame n’a eu d’autre choix que de mettre au monde son bébé à même le sol, malgré les conditions hygiéniques et climatiques déplorables.

Incroyable mais vrai!

مواطن عربي طبيب يكتشف كوارث المستشفيات بالمغرب

Publiée par Hans Dieter Müller sur Lundi 18 novembre 2019

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.