Le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural, des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, a reproché à la Cour des comptes la manière dont elle a traité dans son dernier rapport présenté au roi la réponse de son ministère aux critiques formulées à l’encontre du secteur de la pêche.

Akhannouch, dont les propos ont été relayés par le site Hespress.com, a relevé que « les réponses du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime concernant le plan Halieutis ont été consignées dans le dernier rapport de la Cour des comptes mais, malheureusement, avec ce que veulent dire (ses auteurs) au début du rapport et nos réponses dans les dernières pages ».

Et d’ajouter que « la presse et les personnes qui cherchent à politiser le dossier prennent ainsi ce qu’ils veulent ».

Le ministre, qui s’exprimait mardi lors de la séance hebdomadaire de la Chambre des conseillers, a souligné que « le plan Halieutis est l’un des meilleurs plans réalisé dans ce secteur comme le prouve clairement les chiffres et ses résultats tangibles ».

+ Halieutis n’a pas concrétisé toutes les ambitions mais il a atteint plus de 80% de ses objectifs +

Il a, en outre, critiqué ceux qui dénigrent les efforts collectifs déployés dans le secteur ainsi que l’instrumentalisation politique du dossier de la pêche, relevant les acquis réalisés au profit de l’ensemble des travailleurs du secteur, y compris ceux de la pêche traditionnelles, notamment en matière d’assurance maladie et de couverture sociale.

Akhannouch a, par ailleurs, reconnu l’existence de certaines lacunes, ajoutant que son département oeuvre à la mise en place d’une nouvelle stratégie qu’il présentera au roi Mohammed VI.

« Le plan Halieutis n’a pas concrétisé toutes les ambitions mais il a atteint plus de 80% de ses objectifs », a précisé le ministre soulignant « l’urgence de l’élaboration d’un nouveau plan pour les années à venir ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.