Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi:

L’Economiste :

• Le réseau bancaire reste encore le meilleur canal pour la vente des produits d’assurance-vie. Aujourd’hui, les banques aiment vendre l’assurance. En huit ans, la collecte a été multipliée par 2,5 pour s’établir à 11,5 milliards de DH en 2018. Cela représente 2/3 des primes d’assurance-vie. Il y a encore peu de temps, moins de la moitié des primes transitaient par le réseau bancaire. Si l’assurance-vie est devenue stratégique pour les groupes bancaires, c’est parce qu’elle constitue aussi un des leviers pour amortir l’effet du ralentissement de la marge d’intérêt. La baisse des taux ces dernières années et le renforcement de la concurrence compriment les revenus liés à la distribution de crédit. La recherche de relais de croissance est donc vitale.

• Les contours se concrétisent pour les lignes 5 et 6 en mode bus à haut niveau de service (BHNS) à Casablanca. La date d’ouverture d’un appel d’offres relatif à l’acquisition du matériel roulant s’approche (21 novembre). L’adjudicataire devra concevoir et définir le design intérieur et extérieur des véhicules d’une longueur de 21 à 24 m. Outre la fabrication et la livraison des futurs BHNS, le marché comprend aussi la mise en service et les prestations afférentes (notamment la formation du personnel d’exploitation, la maintenance, les tests, les garanties, assurances…). Surnommés trams sur pneu, les futurs BHNS circuleront à partir de 2022 sur des voies ou des couloirs dédiés. Ils devront compléter l’offre de transport en commun en site propre. Les deux lignes BHNS 5 et 6 servent un couloir direct comptant 300.000 habitants. Le Matin :

• Créer des mécanismes de communication entre hommes d’affaires et investisseurs marocains et libyens, échanger les expertises et examiner les opportunités d’affaires en vue de conclure des partenariats mutuellement avantageux, sont les principaux objectifs du premier Forum libyen international économique et d’investissement qui se tient à Rabat du 11 au 12 novembre. Dans une allocution lue en son nom par le ministre du Travail et de l’insertion professionnelle, Mohamed Amkraz, le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a souligné que cette rencontre est une opportunité pour la convergence des idées et des expertises et une occasion pour bâtir les ponts de communication entre les investisseurs des pays participants, selon une vision ouverte et complémentaire ayant pour objectifs de réaliser le développement et de bénéficier des potentialités dont regorge la région maghrébine, ainsi que de généraliser les retombées bénéfiques aux partenaires de différents pays participant à ce Forum.

• Le renforcement des relations et l’échange du savoir-faire parlementaire ont été au centre d’une réunion à Doha, entre le président du Conseil consultatif qatari, Ahmed bin Abdullah bin Zaid Al Mahmoud, et une délégation parlementaire marocaine composée de Mohamed Ouzzine et Khalid Al Boukari, respectivement vice-président et membre du bureau de la Chambre des représentants. Cette réunion a été l’occasion d’échanger sur les expériences marocaine et qatarie et les possibilités de mettre en place des mécanismes de coordination mutuellement bénéfiques, en particulier dans la perspective des prochaines élections des membres du Conseil consultatif qatari, a souligné Ouzzine.

Aujourd’hui le Maroc : • Les efforts déployés pour hisser la création d’entreprises innovantes restent insuffisants. Le nombre des start-up créés est en dessous du potentiel escompté, explique le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique, soulignant qu’il est aujourd’hui opportun d’évaluer le potentiel de développement de ces entreprises et d’étudier les possibilités et les moyens à mettre en place pour démythifier le concept «Technopark». Dans ce sens, le ministère prévoit d’accompagner à travers les Technoparks 10.000 start-up. Il s’agit également d’évaluer la capacité des Technoparks à développer des partenariats avec les acteurs de l’écosystème de l’innovation (clusters, universités, centre de recherche et développement) et vérifier l’attractivité de l’offre de valeur de ces pôles technologiques au profit des jeunes entreprises innovantes.

• Un financement global de 6,2 millions de dollars sera alloué aux 9 premiers boursiers du « Programme emploi FBR », une initiative du Millennium challenge corporation (MCC) focalisée sur l’insertion professionnelle. Issus de différentes régions du Royaume, les bénéficiaires de ce programme ont été retenus au terme d’un processus d’évaluation mis en œuvre à la suite d’un appel à projets lancé en mars dernier par l’Agence millennium challenge account-Morocco (MCA-Morocco). Les neuf premiers boursiers du « Programme emploi FBR » ambitionnent de former quelque 8.300 bénéficiaires directs, dont plus de 70% de femmes, et à faciliter l’accès, d’environ 6.300 autres au marché du travail, en leur offrant des services de formation qualifiante, d’encadrement et d’intermédiation.

L’Opinion :

• Le PLF 2020 n’en finit pas de susciter craintes et interrogations auprès de l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX). Des exigences sont formulées et la rencontre organisée avec les ministres des Finances et de l’Industrie a permis de réitérer les revendications des entreprises qui produisent pour l’export. Parmi les demandes de l’ASMEX, l’urgence et la nécessité d’ériger l’exportation en priorité nationale. Les opérateurs ont insisté sur la nécessité de revoir les dispositions prévues dans le PLF 2020 qui n’ont pas tenu compte des propositions formulées lors des assises de la fiscalité et qui porteront atteinte à « la compétitivité de l’offre exportable face à une concurrence de plus en plus exacerbée, rude et qui bénéficie d’énormes et multiples avantages ».

• Le Marocain Youssef El Azzouzi a remporté le titre de meilleur inventeur arabe pour la 11è saison de l’émission de téléréalité « Stars of Science », diffusée par Qatar Television, pour son invention qui consiste en un « Stent d’Ajustement du flux sanguin ». L’invention du jeune Marocain, conçue pour venir en aide aux patients atteints d’insuffisance cardiaque congestive, a pu recevoir l’appui du jury et le vote du public. Avant de passer à la phase de vote, les inventions des candidats ont été soumises à un test essentiel visant à prouver la faisabilité de leur utilisation et à déterminer le design de ces produits de manière à répondre aux besoins des consommateurs.

Rissalat Al Oumma : • Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, veille à la préservation de la religion de la Oumma en adoptant une approche qui permet un encadrement religieux répondant aux besoins des fidèles, a affirmé Ahmed Toufiq, ministre des Habous et des Affaires islamiques. Dans un résumé du rapport annuel sur le bilan des activités du Conseil supérieur et des Conseils locaux des Oulémas et les actions entreprises en matière de promotion de la chose religieuse, qu’il a présenté samedi soir à SM le Roi, lors de la veillée religieuse présidée par le Souverain au Palais Royal à Marrakech en commémoration de l’Aid Al Mawlid Annabaoui Acharif, le ministre a souligné que le Souverain a entrepris de multiples actions en vue de perpétuer les traditions de la Oumma, notamment à travers la promotion du Saint Coran et la préservation de la tradition du Prophète Sidna Mohammed, que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui. M.Toufiq a, dans ce cadre, assuré qu’un demi-million d’hommes et de femmes s’appliquent à apprendre le Livre Saint dans 14.000 écoles coraniques.

• Le besoin en liquidité des banques s’est atténué en octobre à 74,4 milliards de dirhams en moyenne hebdomadaire contre 83,9 milliards de dirhams le mois précédent, indique Bank Al-Maghrib (BAM). Dans ce contexte, la Banque centrale a injecté 67,6 milliards sous forme d’avances à 7 jours, précise BAM dans sa note de conjoncture économique de novembre 2019. En plus d’un montant de 2,3 milliards accordé au titre des prêts garantis dans le cadre du programme de soutien au financement de la TPME, la Banque a réalisé une opération de swap de change d’un montant de 4,6 milliards de dirhams, souligne la même source, notant que l’encours global de ses interventions est ressorti ainsi à 74,5 milliards. Dans ces conditions, le taux interbancaire s’est situé à 2,25% en moyenne, demeurant aligné sur le taux directeur.

Akhbar Al Yaoum :

• Après la polémique suscitée par l’article 9 du PLF 2020, les groupes de la majorité à la Chambre des représentants ont déposé des amendements sur le projet de budget afin de parvenir à un équilibre entre l’exécution des décisions de justice et la continuité du service public. Les députés ont proposé d’exécuter les sentences dans un délai ne dépassant pas 3 années. Il a été également proposé de créer un compte spécial appelé « Fonds de mise en œuvre des jugements contre l’Etat et les collectivités territoriales ».

• Dans la perspective de la généralisation de l’enseignement des matières scientifiques en langue française dès le collège, le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaïd Amzazi, a souligné que la formation des professeurs est la plus importante entrave à ce projet, indiquant que 4000 professeurs ont été formés l’année dernière, tandis que 39.000 enseignants seront formés cette année. Intervenant lors d’une rencontre organisée par la Fondation Fkih Tetouani à Salé, le ministre a relevé que la loi-cadre relative à la réforme du système d’éducation et de formation prévoit une échéance de 6 ans pour sa mise en œuvre, notant que l’alternance linguistique sera appliquée de façon progressive. L’enseignement des mathématiques et des activités de soutien seront également dispensés en français dès le primaire, a-t-il ajouté.

Al Ahdath Al Maghribia :

• Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) vient de mettre en ligne sur son site institutionnel le fichier des données individuelles de l’enquête Nationale sur la Consommation et les Dépenses des Ménages de 2014 qui fournit les données sur les dépenses annuelles des ménages selon les différents postes de consommation ainsi que les caractéristiques démographiques et socio-économiques de la population. Dans un communiqué, le HCP a indiqué que la mise en ligne de ces données s’inscrit dans le cadre de sa politique d’ouverture des données et fait suite à la publication des informations individuelles du Recensement de la Population et de l’Habitat 2014.

Al Alam : • D’ici la fin de l’année, les Marocains pourront ouvrir des comptes en devises auprès des banques marocaines, a annoncé le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun. Cet assouplissement est de nature à renforcer davantage les mesures gouvernementales visant à accroître les réserves en devises, encourager les Marocains à rapatrier leurs avoirs liquides détenus à l’étranger et freiner la fuite les capitaux.

• La ville de Rabat s’apprête à lancer une nouvelle carte de mobilité qui permet aux habitants de la capitale d’emprunter deux modes de transport différents avec un seul billet. Les sociétés de bus Alsa et de Tramway ont conjointement lancé un essai de cette offre sur la ligne reliant la ville de Témara à Rabat. Le ticket, estimé à huit dirhams, permettra aux habitants d’emprunter le bus et le tramway. Al Massae :

• Quelques jours après une rencontre avec le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, la Coordination nationale des enseignants contractuels a annoncé son intention d’observer une nouvelle grève les 3 et 4 décembre prochains, tout en organisant des marches aux niveaux régional et local. Selon la Coordination, la nouvelle offre élaborée par le ministère de tutelle n’est pas à la hauteur des attentes. Les enseignants réclament l’intégration au statut de la fonction publique au sein du ministère de l’éducation nationale.

• Kaspersky Lab a mis en garde les Marocains contre le vol de coordonnées bancaires à cause du paiement via le téléphone, notamment en cas d’utilisation d’un wifi non sécurisé. L’entreprise spécialisée en cybersécurité a indiqué que le paiement mobile a connu un succès contrasté au Maroc, soulignant que la solution m-wallet est disponible dans le royaume depuis moins d’un an après son lancement par BAM et l’ANRT fin 2018. Kaspersky a identifié en 2018 quelque 8,5 millions de packages d’installation malveillants sur mobile et près de 130 000 chevaux de Troie ciblant les données bancaires sur téléphone.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.