L’Observatoire Maghrébin des Libertés a appris la poursuite de l’avocat et président de l’association Shams pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie, Mounir Baatour, après une plainte déposée par plusieurs avocats tunisiens auprès du procureur, suite au partage d’une publication sur facebook jugée blasphématoire.

Joint par l’Observatoire, Mounir a déclaré qu’il est poursuivi selon les dispositions de la loi anti-terroriste pour incitation à la haine religieuse.

Le mis en cause nie être l’auteur du texte objet de la plainte, et déclare s’être contenté de partager la publication issue d’une page facebook de manière privée, réservée à ses amis sur les réseaux sociaux.

Mounir Baatour a également déclaré à l’Observatoire qu’il a reçu plusieurs menaces de mort, et que cinq fatwas (appels à la violence) ont été émises contre lui. Il a également déclaré avoir quitté momentanément la Tunisie, par crainte pour sa sécurité physique.

Selon les dispositions de la loi antiterroriste tunisienne (article 14, alinéa 8), l’avocat et militant risque entre une peine allant d’une année à cinq ans d’emprisonnement.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.