Une question de santé publique? Une « non-conformité » a en effet été remontée par l’INH (Institut National d’Hygiène) sur trois lots de bouteilles identifiées du format 0,5 Litre de la marque Sidi Harazem fabriquées sur une nouvelle ligne remplisseuse installée fin août 2019, selon un communiqué rendu public, lundi soir.

Selon ce communiqué, dont Article19.ma, a obtenu une copie, il est dit : « Nous avons alors – en accord avec le ministère de la santé publique – mis en œuvre les trois principes d’action qui nous guident :

– Principe de précaution :

Nous avons immédiatement arrêté la production de la ligne concernée.

– Principe d’intervention :
Dès connaissance, nous avons procédé immédiatement au retrait de l’ensemble des points de vente de la totalité de la production objet de la non-conformité, même si cette dernière ne concerne que trois lots limités.

L’ensemble de cette production a ensuite été détruit.

– Principe de traçabilité :
Nous avons réalisé un diagnostic de l’ensemble du réseau de production pour identifier l’origine du problème. Cette analyse nous a montré que sont exclusivement concernés, dans le format bouteilles de 0,5 Litre de Sidi Harazem, trois lots limités fabriqués depuis l’acquisition de la nouvelle ligne fin août 2019 », précise la même source.

Nous avons mis en place toutes les mesures nécessaires pour pallier définitivement cette non-conformité et regrettons cet incident », ajoute le communiqué.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.